mercredi , 20 janvier 2021

La p’tite trousse | À la conquête du marché des sacs réutilisables

Découragée par le manque d’esthétisme des sacs réutilisables pour les lunchs et collations offerts en magasin, l’Hébervilloise Stéphanie Racette s’est mise à la création de ses propres sacs en 2016, qu’elle commercialise sous la marque «La p’tite trousse». Depuis, la demande ne cesse d’augmenter pour cette passionnée qui désire faire de petits gestes, mais qui ont un impact significatif pour l’environnement.

À une époque où des milliers de sacs de plastique prennent le chemin de la poubelle, la mode zéro déchet s’installe tranquillement dans tous les foyers. «Je suis agréablement surprise de l’intérêt que portent les gens à mes produits», s’exclame Stéphanie Racette.

Ces derniers sont disponibles sur le site de vente en ligne ETSY avec des prix variant entre 7, 50 $ et 12. Elle reçoit des commandes tous les jours. Le temps des Fêtes représente, pour l’artisane, une période intense en production. États-Unis, Canada, les commandes ne parviennent pas seulement de la région. En plus de travailler dans son atelier, elle occupe un emploi à temps partiel. « Je pourrais bien subvenir à mes besoins avec mon entreprise, mais le milieu artisanal est toujours à risque », soutient-elle.

Elle propose plusieurs sortes de sacs, notamment des sacs à sandwich ou à collations et des pochettes à ustensiles. La force de ses produits se retrouve dans leur style. Comme ils sont offerts en plusieurs tissus, chaque client en trouve son compte selon ses goûts. Petits pois, fleurs ou chien-saucisse, il ne s’agit pas là de sacs ternes auxquels les consommateurs sont habitués. Les enfants pourront découvrir dans leur boîte à lunch un monde de couleurs.

« Mes sacs sont polyvalents. Je les ai pensés pour qu’ils s’installent dans le mouvement de développement durable. Je ne souhaite pas créer des sacs pour la nourriture seulement. Ils peuvent servir pour transporter des ustensiles, pour les bagages en voyage ou bien même pour les jouets », affirme cette mère de trois enfants.

 Des projets à venir

Portée par une demande importante, Stéphanie Racette promet déjà plusieurs nouveautés pour son marché en ligne. Un modèle de sacs à collation plus gros naîtra en plus d’une pochette pour transporter des pailles réutilisables. Encore une fois, elle promet des produits pour vaincre la surproduction de déchets.

L’Hébervilloise Stéphanie Racette s’est mise à la création de ses propres sacs en 2016, qu’elle commercialise sous la marque «La p’tite trousse».

À propos de Simone Pilote

Fière Saguenéenne, Simone Pilote aspire depuis son enfance à faire carrière dans le domaine des communications. Ses champs d’intérêt sont la politique provinciale, les enjeux culturels à l’échelle du pays et les questions environnementales. En dehors de l’enceinte du Cégep, Simone bouge : le volleyball, la course, le vélo ou la natation... Férue de plein air, Simone séjourne chaque été depuis 11 ans dans un camp de vacances dédié à la randonnée pédestre dans les Appalaches. Elle considère d’ailleurs ce lieu comme sa deuxième maison, y travaillant comme monitrice auprès des jeunes depuis 2014. Après sa technique, elle souhaite poursuivre ses études à l’université. Au cours des prochaines années, elle désire voyager, perfectionner son espagnol et effectuer des piges à l’étranger tout en élargissant son champ d’horizon.

À voir aussi

COVID-19: les secrets d’un tournage sécuritaire

Grâce au travail acharné des producteurs et des réalisateurs, aucune éclosion ne s’est produite dans …