Mastera : trois nouvelles formations pour remplacer l’AEC TERRE

298
0
Partagez :

Éric Vandal, conseiller technique du projet de réorganisation de l’AEC TERRE (photo: Martin Patry)

Depuis 2019, l’Attestation d’études collégiales (AEC) en Technologie des énergies renouvelables et rendement énergétique (TERRE) est au cœur d’un projet de réorganisation porté par la formation continue du Cégep de Jonquière, Mastera.  Ce projet devrait aboutir au mois de février 2022.

Redynamiser une AEC devenue trop peu attractive, c’est le projet sur lequel travaille Mastera depuis maintenant plus de deux ans. L’AEC TERRE, qui proposait une formation continue trop générale, peinait de plus en plus à recenser des inscriptions. « L’AEC regroupait trop de domaines à elle seule et il était donc impossible d’étudier toutes ses thématiques en profondeur, explique le conseiller technique du projet, Éric Vandal.  Les étudiants mettaient trop de temps à acquérir des compétences utiles et certains n’allaient même pas jusqu’au bout de la formation. On avait besoin de rendre cette AEC plus attractive », poursuit-il.

Pour remédier à ce problème, l’Attestation d’études collégiales TERRE, qui n’est plus enseignée depuis 2019, va se diviser en trois nouvelles AEC portant chacune sur un domaine en particulier : l’entretien et la réparation des systèmes d’énergies renouvelables, l’optimisation énergétique et la réduction des gaz à effets de serre, ainsi que la gestion des barrages hydroélectriques. « L’idée est aussi de réduire le temps de formation afin de permettre aux étudiants d’entrer sur le marché de l’industrie plus rapidement. Les nouvelles AEC ne dureront donc qu’une année, au lieu de deux », livre Éric Vandal.

Début des cours automne 2022

Pour mettre en place toute cette réorganisation, Mastera a d’abord dû repenser l’attractivité de l’ancienne AEC avant d’étudier, en partenariat avec l’industrie, les compétences que devront acquérir les étudiants des trois nouvelles formations. L’écriture du contenu des cours a quant à elle débuté en mars 2021 et devrait s’achever en février 2022, selon le conseiller pédagogique du projet, Dominique Emond. « On a déjà fait 80% de la rédaction, se réjouit-il. On souhaite dispenser les trois nouvelles formations dès la prochaine session d’automne. »

Ces futures formations, susciteront-elles plus d’intérêt que l’ancienne AEC TERRE ? Réponse au printemps 2022, lors de la période des inscriptions.

Partagez :