Accueil / Actualités / Challenge midget AAA CCM | Une première au Saguenay
Challenge midget AAA CCM

Une première au Saguenay

Le Challenge midget AAA CCM sera disputé pour la première fois au Saguenay–Lac-Saint-Jean du 12 au 16 décembre. Regroupant 24 équipes du Québec et des Maritimes, ce tournoi se déroulera au Centre Jean-Claude Tremblay de La Baie pour les quatre prochaines années.

Le vice-président de la ligue midget AAA, Robert Lalonde, semblait enchanté de ce partenariat avec les Élites de Jonquière qui ont été sacrés champions l’an dernier.

«Après quatre ans à Gatineau, c’est une belle occasion pour Saguenay de se faire connaitre et d’attirer des touristes pour voir les prochaines vedettes», a-t-il mentionné lors d’une conférence de presse vendredi.

Le conseiller municipal de Saguenay Michel Thiffault est lui aussi heureux pour la région puisqu’il y aura de grosses répercussions économiques durant le Challenge. «Les hôtels seront pleins, les restaurants seront bondés et tous les commerces aussi. Cet événement n’apporte que du positif pour le Saguenay», confirme-t-il.

En plus des 15 formations de la ligue midget AAA du Québec qui font partie du tournoi et de quelques équipes provenant des Maritimes, une nouvelle équipe fera son entrée en 2018. Cette dernière sera constituée des meilleurs joueurs du circuit scolaire du Québec.

Cette nouveauté apportera plus de parités et de visibilité pour le hockey scolaire, affirme Robert Lalonde. «Nous avons donné la chance l’an dernier à des joueurs midget espoir. Alors, pourquoi ne pas donner une occasion à d’autres de se faire valoir ?», a questionné M. Lalonde.

Du nouveau en 2018

Les champions du Challenge qui avaient un laissez-passer au deuxième tour lors des séries d’après-saison ne pourront plus bénéficier de ce privilège, ont précisé les organisateurs.

De plus, Hockey Québec a décidé de s’impliquer dans l’événement et un nouveau trophée sera remis au champion. Il portera le nom de l’ancien joueur vedette des Kings de Los Angeles dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Luc Robitaille.

 

À propos de Nicolas Jean

Dès son plus jeune âge, Nicolas Jean s’amusait dans le sous-sol de ses parents en jouant au hockey. Après les nombreux tirs dans les murs causant des trous, il se faisait lui-même ses propres entrevues observant de haut les Pierre Houde et Luc Gélinas de ce monde. Il était très envisageable pour lui de devenir journaliste déjà à huit ans. Originaire de Chicoutimi, « le natif » comme le surnomme ses collègues atémiens, est une personne très disciplinée qui sort souvent de sa zone de confort. Malgré les échecs, il reste positif et déterminé. Même si Nicolas aime écouter les autres, il aime encore plus débattre avec ceux-ci peu importe le sujet qui le touche de près ou de loin. Il adore plus particulièrement avoir raison même s’il sait qu’il a tort. Peu importe la température, il fredonnera des chansons variant des Bee Gees à Migos. Son amour pour les statistiques le rend attachant même s’il étire la sauce parfois. Il peut paraitre bizarre avec ses danses quand vous le voyez dans le couloir, mais comme on dit : il ne faut pas se fier à la couverture d’un livre !

À voir aussi

Fin de semaine chargée pour les garages de la région

Le froid glacial et la neige de cette fin de semaine ont eu le dessus …