mercredi , 26 juin 2019
Accueil / Arts & culture / La photographe Chantal Brault expose sa zoothérapie

La photographe Chantal Brault expose sa zoothérapie

L’artiste Chantal Cap l’Image.

Nature, calme et tendresse : voilà ce que peuvent retenir les visiteurs de l’exposition de la photographe Chantal Brault au Centre culturel du Mont Jacob. Elle y dévoile sa Zoothérapie sous le nom de Chantal Cap l’Image jusqu’au 13 mars.

En tant que photographe officielle pour le Zoo de Falardeau, Chantal Brault veut démolir la controverse entourant les zoos et leur mauvais environnement pour les animaux. Les bêtes sont au cœur de cette exposition qui dégage la sérénité, dont le vernissage a eu lieu jeudi soir. «Je fais ça par amour pour eux et pour montrer aux gens qu’ils sont bien traités», a avoué l’artiste.

Après avoir effectué plusieurs séances de photographie avec des animaux, Mme Brault a remarqué que l’animal qui a été en contact avec l’humain est beaucoup moins stressé et moins apte à être agressif. Pour elle, le zoo de Falardeau est un endroit de paix et de développement saint pour eux et elle voudrait le faire ressentir aux visiteurs à travers l’émotion de ses images.

Depuis toujours, Chantal Brault préfère photographier des éléments naturels à des humains à cause de son perfectionnement maladif. «Si moi j’aime l’image que j’ai prise d’un animal, lui, il ne dira rien alors qu’un humain, c’est différent», dit-elle. La photographie est une passion et un moyen pour elle de se ressourcer auprès de la nature.

L’artiste a l’habitude de partir à l’aventure seule ou en compagnie de son conjoint Alain et de rester dans une certaine bulle. Le vernissage a donc été une soirée remplie d’émotions pour elle : «Je suis stressée de voir la réaction des gens. C’est un peu comme les laisser entrer dans ma bulle.»

Ce sont environ 50 000 photographies du Zoo de Falardeau qui dorment dans les six disques durs de Chantal Brault. En choisir une dizaine aura pris énormément de temps et c’est pour cela qu’elle espère que les gens vont apprécier.

Pour son prochain projet, l’artiste prépare à long terme une série de photographies ayant pour thème la Rivière-aux-Sables. Pour l’instant, rien de concret n’est défini, mais c’est un projet qui lui tient à cœur.

À propos de Molly Beland

Originaire de Trois-Rivières, Molly Béland est âgée de 19 ans. Son intérêt pour la communication s’est développé en 5e secondaire, alors qu’elle faisait partie du programme de communication. À son entrée au Cégep de Jonquière, Molly a entamé son parcours journalistique en intégrant l’équipe du webmagazine LaCerise.ca. Puis, la deuxième année a été une année remplie d’opportunités pour elle. Les portes de CKAJ 92.5 lui ont été ouvertes comme co- animatrice durant toute une session. Ensuite, est venu le projet de collaboration entre ATM et le Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA) qui a publié son texte dans l’édition 2018 du magazine Al13. Aller à la rencontre des gens qui rayonnent dans l’ombre, c’est probablement ce qu’elle préfère du journalisme. Le « vrai monde. Pour sa dernière année, Molly espère trouver sa voie dans le monde des médias tout en explorant différents sujets plus ou moins connus du monde pour ensuite vous les partager dans ses mots.

À voir aussi

Aller-Retour Country se renouvelle

Le tournage de la populaire émission Aller-Retour Country migre vers la Pulperie de Chicoutimi pour …