mercredi , 17 août 2022

Sports d’été : une saison remplie de promesses

L’engouement est tel pour les sports d’été que certaines personnes ont trouvé le moyen de s’inscrire avant l’ouverture de la période d’inscriptions. (Photo : Venturi Saguenay)

Après deux étés pendant lesquels les associations de sports estivaux ont dû jongler avec les mesures sanitaires, il est maintenant temps de préparer la nouvelle saison qui devrait se dérouler normalement. Alors qu’ils en sont au début de la période d’inscription, les clubs ont de grandes ambitions pour les beaux jours.

Le but premier du président de l’Association de baseball mineur d’Alma, Nicolas Dufour est de réussir à former une deuxième équipe entièrement féminine. Si ce projet se concrétise, celle-ci deviendra non seulement la deuxième du club, mais également de toute la région. « Si nous à Alma on peut avoir deux équipes, on va espérer qu’ailleurs dans la région il va y en avoir d’autres », explique Nicolas Dufour, qui rêve d’une première ligue de baseball entièrement féminine au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’an dernier, Baseball mineur d’Alma a augmenté son nombre d’inscriptions de 50 membres pour atteindre le plateau des 200 inscrits. Ce n’est toutefois pas qu’une histoire d’une saison puisque le club a connu une progression constante au cours des dernières années. « On a eu 93 % d’augmentation de nos membres dans les cinq dernières années, ce n’est pas juste l’an dernier. Toutes les saisons, on va chercher de nouveaux joueurs », raconte le président qui s’attend à atteindre les 240 inscriptions cette année.

 

Mêmes attentes du côté du soccer

 Malgré le rythme plus lent des inscriptions comparé à la saison dernière, le directeur général du Club de soccer Saguenay, Maxime Pépin Larocque, n’est pas inquiet de pouvoir atteindre les 2 000 joueurs encore une fois cette saison. Il croit même pouvoir augmenter le nombre d’équipes compétitives de l’organisation.

« Tout est réuni pour avoir un très bel été côté soccer cette année », estime-t-il. Selon lui, la levée des mesures sanitaires jouera pour beaucoup dans le fait que les personnes auront envie de faire du sport et de s’amuser. Il y a également de nouveaux terrains synthétiques dans la région qui permettront aux joueurs d’être plus en sécurité sur les terrains.

 

Les arbitres et les entraîneurs, le nerf de la guerre

« Plus de joueurs veut dire plus d’équipes, mais pas nécessairement plus d’arbitres et d’entraîneurs », déplore Nicolas Dufour qui est cependant confiant de trouver tous les effectifs dont il aura besoin pour le début de la saison.

Pour Maxime Pépin-Larocque, c’est la même chose chaque année, ça prend du temps, mais le club finit toujours par trouver tout son monde. « Nous sommes très confiants que nous allons être prêts à affronter la saison. »

À propos de Alexis Harvey

Natif de Jonquière, Alexis Harvey est un passionné de sports. Du soccer au hockey en passant par le karaté, il les aime tous. Très jeune, il se voyait déjà remplacer Pierre Houde à la description des matchs des Canadiens. Dans son sous-sol, il commentait les parties sans oublier aucune action, aussi banale soit-elle. Depuis, Alexis a élargi ses champs d’intérêts et porte beaucoup plus d’attention à la politique, à la culture et à tout ce qui fait partie de l’actualité. Le jeune journaliste espère se frayer un chemin dans le monde des médias et bien évidemment, le métier de descripteur n’est plus le seul qu’il envisage. Cet été passé en tant que responsable des communications à Jonquière en Musique lui a permis de faire un premier pas dans le monde des communications et d’acquérir de nouvelles compétences, mais surtout de lui confirmer qu’il a bel et bien trouvé ce qu’il veut faire dans la vie. Une chose importante pour Alexis est de s’amuser, parce qu’il ne veut rien regretter, on ne vit qu’une fois après tout!

À voir aussi

immobilier

Marquis de Jonquière : une histoire d’équipe

« C’est vraiment pas une question d’argent ou de publicité. Selon moi, c’est une question de …