Accueil / Arts & culture / Du karaoké au coeur des Monts-Valin | Chanter en pleine forêt
Du karaoké au coeur des Monts-Valin

Chanter en pleine forêt

Déjà connu pour son YourteFest, un festival de musique qui accueille des artistes professionnels et semi-professionnels une fois par année, Imago Village propose cette fois-ci aux amateurs de prendre le micro pour l’évènement, KaraoYourte.

Photo:Imago Village

Niché dans les Monts-Vallin, Imago Village lancera sa première édition de karaoké dans une yourte lors de la fin de semaine du 22 au 24 février à Saint-David-de Falardeau.

Imago Village permettra à sa clientèle la chance de participer au Karaoyourte. «L’objectif est d’offrir à nos clients l’opportunité de chanter avec du matériel professionnel ainsi que de vivre une expérience sur scène tout en s’amusant», a expliqué la responsable du projet ,Martine Houde.

L’évènement se déroulera sur deux soirs de 21h30 à 1h30 du matin. Le premier soir sera destiné aux préqualifications puis le lendemain aura lieu la finale qui récompensera quatre gagnants. «Il y aura des prix de présence pour la foule, les participants et les gagnants. Les personnes auront la chance de découvrir des chanteurs connus soit de la région ou de la province lors des deux soirs», a conclu Mme Houde.

Photo: Imago Village

La soirée sera animée par Martine Houde et l’animateur de Radio Énergie Jean-Sébastien Boudreault. Les présentateurs seront en compagnie du public pour former un jury afin de sélectionner les chanteurs qui continueront l’aventure de cette première édition.

Pour le moment Mme Houde a reçu une dizaine de candidatures. Les personnes qui souhaitent participer au Karayourte doivent soumettre le nom de leur chanson avec leur prénom sur la page Facebook de l’évènement «LE KARAOYOURTE 1ère édition».

À propos de Fanny Mattias

« Photographier c’est tendre un piège. Soit on met en place la trappe et on attend que la victime tombe dedans, et on appelle cela du reportage ; soit on déplace la trappe pour qu’elle tombe dedans à coup sûr, et on parle d’art ». Cette citation du chercheur, médecin et photographe, Pierre Movila décrit bien la passion de Fanny pour la photographie Curieuse et voyageuse accompagnée de son fidèle appareil photo, cette fille est originaire d’une petite île située dans le Pacifique Sud, la Nouvelle Calédonie. Elle a été photographe du Championnat du monde junior d’escalade (WYCH) en 2014, des Océanias d’escalade du Pacifique en 2012. Dernièrement, elle a travaillé pendant trois semaines dans le quotidien écrit de son île. Fanny s’intéresse à l’histoire, à l’art et aux potins. Mais elle a également des tendances sportives comme la natation, la plongée, l’escalade, les activités plein air et le gym. Ouverte d’esprit, elle est toujours à l’écoute des gens et aime parler de nombreux sujets pour continuellement apprendre. Elle souhaite étudier à l’université soit en kinésiologie, en développement durable ou psychologie. Par la suite, elle aimerait obtenir sa résidence permanente du Canada.

À voir aussi

Barry Dawe | La famille avant la carrière internationale

Si mener une carrière internationale et d’entendre ses chansons jouer un peu partout dans le …