dimanche , 18 avril 2021

Camping hivernal : un sport pour se ressourcer!

Le télé-travail et le confinement ont poussé de nombreux adeptes plein air à rechercher de nouvelles aventures tout en faisant fi des conditions froides. Plusieurs se sont tournés vers le camping hivernal qui permet d’aiguiser la débrouillardise et de vivre des péripéties de toutes sortes.

 Le camping hivernal consiste à partir camper dans la forêt dans un endroit prédéfini pour y dormir. Les amateurs partent en randonnée et font des expéditions de plusieurs kilomètres pour se rendre à leur campement.  Le sport permet entre autres de repousser ses limites et de vivre des expériences hors du commun.

« On a tous un rôle précis dans nos emplois de tous les jours et on vit dans un monde hyper complexe. Aller en forêt c’est tripant parce que tout le monde est capable de faire sa part pour aider le groupe. C’est facile de développer de nouvelles compétences », explique Vincent Bilodeau qui pratique cette activité depuis le début de l’hiver. « À chaque sortie, j’apprends quelque chose de nouveau », confirme pour sa part Renato Vasquez.

 Ce loisir fait vivre des émotions fortes aux campeurs. « Tu ne sais jamais ce qui va arriver. Tu pars et tu te fais un scénario. Finalement ce n’est jamais le scénario que tu avais prévu qui arrive. J’aime ça parce que ce n’est pas redondant », explique Stéphanie St-Gelais.

Pour Daniel Simard qui pratique ce sport depuis peu, c’est l’effet de déconnexion qui lui fait aimer cette activité. « On part où il n’y a pas d’internet. On parle de tout et de rien avec mes amis, on profite du plein air, on cuisine ensemble, c’est vraiment tripant pour vrai », raconte Daniel avec beaucoup d’enthousiasme.

 Les dangers de ce sport

 Cette activité comporte tout de même son lot de dangers.  Il est donc très important de bien se préparer pour être prêt à toutes éventualités. « Il faut un plan de secours et toujours avoir à sa portée un système de communication », explique Stéphanie.

La jeune femme a d’ailleurs vécu une expérience très intense lors de l’une de ses randonnées.  Elle avait comme objectif de dormir au sommet de la montagne Blanche située à L’Anse-Saint-Jean, mais les forts vents l’ont forcée à revoir ses plans. « Il commençait à faire noir. J’étais en train d’installer mon hamac et j’ai perdu mon cellulaire. Je commençais à paniquer un peu, il neigeait beaucoup. Finalement, il était simplement dans mon sac. Quelques minutes après, quand j’ai coupé une corde, je me suis coupée le doigt et je ne trouvais pas ma trousse de premiers soins. Je saignais beaucoup, mais j’ai fini par la retrouver. » C’est pour cette raison que la jeune fille explique qu’il est très important de remettre toujours son matériel à la même place.

Les conseils de nos adeptes de camping hivernal

Pour débuter cette activité, le campeur Vincent Bilodeau conseille de se fixer des petits objectifs réalisables. « Par exemple, tu peux commencer par une journée à -30 degrés Celsius et tu reviens à la maison le soir même. Ensuite, tu augmentes de difficulté chaque fois », signale le jeune homme. Renato Vasquez conseille aussi d’emprunter l’équipement au début et de bien s’entourer.

L’équipement nécessaire

 Le camping hivernal nécessite quelques essentiels : une tente quatre saisons, un sac de couchage très chaud, un matelas de sol, une trousse de premiers soins, de la nourriture, de l’eau et des vêtements chauds. « Nous avons une bibliothèque d’équipement de plein air avec mes amis, ça nous permet de nous dépanner et de nous entraider », ajoute Vincent.

À propos de Cloé Hudon

Cloé Hudon
Native du Saguenay, Cloé Hudon est une mordue des communications. C’est lors de son parcours à l’école secondaire Charles-Gravel que Cloé découvre son intérêt pour ce champ d’études. La jeune fille a toujours ressenti un engouement pour les médias. Ses parents lui ont d’ailleurs raconté qu’elle suivait attentivement le déroulement des actualités dès son jeune âge. Cloé aime explorer des sujets provenant de divers domaines. Effectivement, la jeune femme de 21 ans adore ajouter des cordes à son arc. Elle a travaillé cet été pour le Réseau Santé en français de Î.-P.-É. en occupant le rôle de gestionnaire de communications. Parfois un peu loufoque, sa personnalité débordante lui permet de laisser sa trace partout où elle passe. Son plus grand rêve? Avoir son propre Talk-show!

À voir aussi

Profiter de la nature avec le yoga

Connecter avec la nature, respirer l’air glacial et s’imprégner du soleil font partie des bienfaits du yoga extérieur, une …