Soccer I Les quatre clubs du Saguenay s’unissent

235
0
Partagez :

La fusion entre les clubs de soccer de Shipshaw, Jonquière, Chicoutimi et La Baie va permettre de rassembler les ressources et les forces des quatre clubs aux niveaux technique et administratif. Les parties prenantes espèrent aussi que cette initiative fera rayonner le soccer saguenéen au niveau provincial dès 2023.

L’objectif principal de cette unification consiste à donner à tous les joueurs et joueuses une formation de qualité. «Certifier le club à un niveau provincial passe par une formation unifiée et spécifique de nos entraîneurs», explique le directeur général du club de soccer de Chicoutimi, Maxime Pépin-Larocque.

Le regroupement permettra aussi d’atteindre les nouveaux critères instaurés par la fédération de soccer. En effet, Soccer Canada met en place un programme de reconnaissance des clubs d’ici 2020 avec quatre niveaux de certification: normes pour un soccer de qualité, régional, provincial et national. Ainsi, pour accéder à certaines compétitions, il faudra respecter des standards précis comme le niveau de formation des entraîneurs, des arbitres formés au club ou des installations sécuritaires. «À court terme, on restera en régional mais l’objectif est d’atteindre le niveau provincial à l’horizon 2023», ajoute-t-il.

L’union fait la force

Le futur club unifié rassemblera la moitié du bassin de joueurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, soit 2300 sur les 4600 que compte la région. Ces joueurs seront plus forts en défendant les couleurs d’une seule bannière. «Dans la division U14 AA masculine, il y a les deux clubs de Jonquière et Chicoutimi. Ces deux équipes sont dernières et avant-dernières, la fusion pourrait permettre de créer une équipe pouvant rivaliser avec le haut du tableau», analyse Olivier Chartier, directeur technique de l’Association régionale de soccer du Saguenay-Lac-Saint-Jean (ARS).

Un comité de transition qui avance «petit à petit»

Une conférence de presse sera organisée, d’ici quelques semaines, afin de montrer l’état d’avancement dans le dossier de la transition, avec notamment le dévoilement du nom du futur club. «À ce jour, le club est déjà créé et a un numéro d’affiliation, mais il manque encore la nomination d’un directeur général, d’un directeur adjoint, d’un directeur technique, le nom, les couleurs et le logo», explique le responsable des communications et membre du comité de transition, Mario Bergeron.

Partagez :