Ski alpin : l’équipe Sag-Lac V52 en Autriche

Les sept athlètes de l’équipe V52. De gauche à droite : Léa Fortin, Léo-Pier Doré, Léonie Dufour, Fabrice Guillemette, Zéa Marcil, Hugo Laroche et Zach Brassard. (Photo : Carol Brassard)

Après plusieurs mois d’entraînement en salle, des membres de l’équipe du Mont Edouard retrouvent la neige avec un peu d’avance. Dix jeunes skieurs ont été invités à se joindre à la délégation de Ski Québec Alpin pour un stage de deux semaines en Autriche, du 1er au 16 octobre.

Les dix athlètes, sept de l’équipe Sag-Lav V52 et trois U14, perfectionnent leur technique aux côtés de dix athlètes de la province. Ils sont accompagnés de leur entraîneur, Carol Brassard, du directeur performance de Ski Québec Alpin, Éric Préfontaine, et de la directrice du développement provincial, Justine Parent. « C’est un stage annuel, qui n’avait pas pu se tenir l’année passée en raison de la pandémie, explique Carol Brassard. On a commencé à tout coordonner avec les parents à la saison hivernale : en avril-mai, la décision était prise. » 

Ce séjour intensif au glacier Hintertux permet à l’entraîneur de commencer à préparer ses athlètes pour les premières compétitions, dont la Coach Cup, dès la première fin de semaine de décembre. « C’est le seul endroit où on est capable de skier. Toutes les équipes y vont à cette période. Là-bas, les athlètes s’entraînent tous les jours, deux fois par jour, dans des conditions idéales », raconte-t-il. 

Retrouver la neige 

Les jeunes athlètes, eux, sont ravis de chausser leurs skis à nouveau. « Ça fait depuis mai qu’on s’entraîne au gym, j’ai hâte de retrouver la neige et c’est mon premier voyage transatlantique pour l’entraînement », se réjouit Fabrice Guillemette. « On apporte nos skis pour deux disciplines, précise-t-il, le slalom et le slalom géant. »  

Ce changement d’environnement permet aussi aux skieurs de s’habituer à des conditions différentes : « Sur le glacier, il y a plus de glace, alors que moi je suis habitué à de la neige plus molle. C’est des conditions que je pourrais retrouver en compétition, m’y habituer peut m’avantager. » Fabrice Guillemette sera accompagné de ses coéquipiers, Léa Fortin, Léo-Pier Doré, Léonie Dufour, Zéa Marcil, Hugo Laroche et Zach Brassard, ainsi que de Camille Savard-Desmeules, Cloé et Zoé Owens. 

Sur les 15 jours que dure le séjour, 14 sont dédiés à l’entraînement mais un jour de pause permettra tout de même aux jeunes de visiter la ville voisine. 

À leur retour, les athlètes retrouveront la salle pour quelques semaines encore avant l’arrivée de la neige au Mont Édouard.

À propos de Coline Cornuot

Coline Cornuot
Amoureuse des mots et des rencontres, Coline s’est lancée dans le journalisme sur un coup de tête il y a deux ans. Après une formation à l’IUT de Vichy (France), elle a traversé l'Atlantique pour venir étudier à Jonquière. Elle espère ainsi se plonger dans la culture québécoise et découvrir une nouvelle manière de pratiquer le journalisme. Engagée voire utopiste, Coline veut devenir journaliste pour donner la parole à ceux qui ne l’ont pas. En France, elle a pu faire ses armes au sein du réseau Radio France et du quotidien L'Est éclair. Elle est d’un naturel discret mais déterminé et se passionne pour tout un tas de choses, des sujets de société à l’aviron, en passant par la culture sous toutes ses formes. Une liste interminable de centres d’intérêts qui ne l’enferme pas dans un plan de carrière précis. Mais avec sa soif d’apprentissage et son goût du voyage, elle rêve d’être correspondante à l’étranger.

À voir aussi

Matej Kaslik s'offre un tour du chapeau contre l'Armada

Kaslik coule l’Armada

Les trois buts de Matej Kaslik ont permis aux Saguenéens de Chicoutimi de surprendre l’Armada de Blainville-Boisbriand par la marque de …