Conférence au profit du Séjour | Étienne Boulay brise les tabous

184
0
Partagez :

Étienne Boulay a brisé les tabous en discutant de l’importance de chercher de l’aide dans des situations difficiles, hier, à l’hôtel la Saguenéenne à Chicoutimi durant une conférence. Cet événement a permis d’amasser 550$ pour la Maison d’hébergement le Séjour à Jonquière. 

La conférence, organisée par Groupe Conseil Filion (GCF), une entreprise qui donne des formations en santé et sécurité au travail, a permis d’aborder des sujets difficiles tels que la dépendance et le suicide. C’est avec beaucoup d’authenticité qu’Étienne Boulay a abordé ces aspects de son histoire. «Si tu accumules tout, cela va exploser. Si tu es dans cet état depuis trop longtemps, vas donc parler avec un autre être humain», a expliqué l’ancien joueur de football. 

Étienne Boulay a rencontré les gens après sa conférence à Chicoutimi. (Photo: Claudia Fortin)

Sobre depuis 2017, Étienne Boulay a décidé de mettre sa réalité sur la table afin de rejoindre le plus de gens possible. «Quand j’ai annoncé que j’avais des problèmes, la réponse du public a été extraordinaire. En parler, je trouve que cela a rejoint beaucoup plus de gens que j’aurais pu penser », a expliqué Étienne Boulay après sa conférence. 

Choix de l’entreprise 

Groupe Conseil Filion (GCF) a choisi Étienne Boulay comme intervenant en raison de son parcours de vie pour livrer cette conférence. « Avec le cheminement de M Boulay, les commotions et tout ce qu’il a vécu, c’est un peu comme un accident de travail. Il y a des contrecoups autant du côté psychologique que physique et on a encore du chemin à faire en tant que société afin d’être plus ouvert», a expliqué la conseillère en clientèle de GCF, Josée Bouchard. 

C’est pour cette raison que l’entreprise a choisi de remettre les dons à la Maison d’hébergement Le Séjour. Cet organisme s’occupe des personnes qui peuvent vivre des dépendances au quotidien. « Les intervenants qui travaillent à cet endroit peuvent répondre aux besoins de gens qui subissent ces réalités. On veut être en mesure de les référer aux bons endroits pour qu’ils reçoivent l’aide nécessaire», a ajouté Mme Bouchard. 

Sujet important pour l’entreprise 

GCF tenait à sensibiliser la population et les entreprises aux difficultés psychologiques que les personnes peuvent vivre durant leur quotidien. «On a beaucoup apprécié qu’Étienne ait fait des liens avec sa vie. Sincèrement, on n’aurait pas pu demander mieux», a déclaré le directeur général de GCF, Carol Bouchard. 

Une soixantaine de personnes étaient présentes pour en apprendre davantage sur l’histoire de l’ancien joueur de football. L’émotion était au rendez-vous et plusieurs sujets difficiles ont été abordés tels que la dépendance et le suicide. 

 

Partagez :