Lumière sur les meilleurs de la photographie

188
0
Partagez :

La 8e édition du Zoom Photo Festival Saguenay se déroule jusqu’au 12 novembre à plusieurs endroits dans la ville. Ce rendez-vous international permettra au public de découvrir les photos des meilleurs photojournalistes du globe.

 Du Nord québécois au Soudan du Sud en passant par le Dakota du Nord, les visiteurs pourront découvrir les réalités des acteurs principaux de différents conflits. Avec leurs clichés, les photographes espèrent transmettre un éventail d’émotions allant de la joie à la tristesse afin de bien communiquer leurs messages. «On crée un contact humain et la photo est un échange qu’on essaie d’établir avec une personne ou un groupe», commente le photographe Renaud Philippe.

C’est à La Pulperie de Chicoutimi que la majorité des photos est présentée aux visiteurs et au total, plus de 100 000 personnes sont attendues durant tout le mois à la douzaine de lieux partout dans la ville. Près de dix expositions, reparties dans les deux bâtiments de La Pulperie, sont offertes au coût de 50 $. Il s’agit du premier festival canadien dédié au photojournalisme et plusieurs activités seront offertes.

Photos et textes

Les photos exposées au Zoom Photo Festival Saguenay sont toutes accompagnées d’un court texte descriptif. Ce mélange de photos et de textes est nécessaire selon les photographes et exposants qui étaient à la conférence de presse ce jeudi. «L’écriture ajoute à la photo et aide parfois à faire passer le message», explique le photographe montréalais qui expose à la bibliothèque de Chicoutimi, Alexis Aubin.

Le photojournaliste torontois, Ian Willms, croit pour sa part que «la photo est un véhicule qui traverse les barrières linguistiques» et que parfois, les mots sont inutiles pour bien comprendre l’image. Il croit tout de même que le texte est toujours le bienvenu lorsqu’il est utilisé en complément.

Partagez :