Créer sa propre recette de shampooing

237
0
Partagez :

Lait de coco, huiles essentielles, citron, lime… Plusieurs personnes délaissent les shampooings traditionnels pour créer leur propre recette à base de produits naturels.

zoelgmassie@hotmail.fr

Par exemple, la Dolmissoise Émilie Larouche laisse reposer du vinaigre de cidre de pomme et du bicarbonate de sodium dans de l’eau chaude durant une dizaine de minutes avant de se laver les cheveux avec ce mélange. Elle a aussi utilisé du savon de Marseille pendant plusieurs années.

À ce sujet, Marilyn Dassyla de la boutique Alegria à Chicoutimi affirme «qu’il est plus rare que les clients aux cheveux teints utilisent leur propre recette».

L’étudiante du Cégep de Jonquière Constance Chevalier a pour sa part utilisé du vinaigre pur pendant quatre mois. De cette façon, elle avait besoin de les laver moins souvent et avait l’impression de mieux connaitre les produits utilisés.

La coiffeuse du salon Les trois so à Girardville Sonia Gosselin estime que le shampooing n’est «certainement pas essentiel». Elle n’a jamais tenté l’expérience de créer le sien, mais elle croit que «ça ne peut pas être mauvais» pour les cheveux. Elle avoue que sa belle-mère s’est lavé les cheveux toute sa vie avec un pain de savon. «Personne ne pourrait le deviner. Elle a de très beaux cheveux», affirme Mme Gosselin.

Des cuirs chevelus différents

Certains clients choisissent le shampooing sans sulfate, car ce produit peut endommager le cuir chevelu. D’autres privilégient celui sans silicone parce qu’il alourdit le cheveu fin. «La jeune génération a plus tendance à utiliser des produits naturels», pense Sonia Gosselin.

Il y a aussi des exceptions comme des clients allergiques à l’extrait de bouleau ou au gluten, car cela peut leur créer une dermatite, soit une inflammation de la peau. Mme Gosselin commande donc des produits spécifiques pour certains de ses clients.

Marjolaine Girard, coiffeuse au Salon Flèche D’Or à Saint-Gédéon, rappelle l’importance d’utiliser des produits adaptés pour chaque type de cheveux comme «le sec, le fragile, le fin ou encore le teint». Elle croit aussi qu’il faut considérer le pH du cuir chevelu et des produits que l’on utilise. La majorité des shampooings détiennent d’ailleurs un pH acide, neutre ou alcalin.

Avec un pH de 8,4, le bicarbonate de sodium est considéré comme une substance alcaline, il neutralise donc l’effet de substance acide. Cela peut «retirer la graisse rapidement», selon Émilie Larouche qui a besoin d’utiliser ce produit deux fois par mois.

Partagez :