Un mort, une dizaine de blessés | Le Cégep de Chicoutimi simule une explosion

218
0
Partagez :

Un mort, une dizaine de blessés, une explosion… La simulation d’une catastrophe dans une cafétéria d’un CHSLD a été organisée au Cégep de Chicoutimi mardi et mercredi matin, en collaboration avec deux départements du cégep, soit soins infirmiers et soins préhospitaliers d’urgence (SPU).

L’objectif premier de cet exercice était de répondre à une situation de crise impliquant plus de 26 victimes fictives jouées par des étudiants en Techniques d’inhalothérapie et par quelques étudiants en SPU. Les personnes âgées du CHSLD et les visiteurs avaient des blessures variées: saignements, brûlures, fractures, etc.

«Les étudiants en soins infirmiers ne sont pas formés pour donner des soins en situation d’urgence, alors je trouvais ça important de leur donner l’occasion de pratiquer», estime la coordonnatrice du projet, Émilie Veilleux, elle-même diplômée en soins infirmiers au Cégep de Chicoutimi.

Les étudiants en soins infirmiers, en soins préhospitaliers d’urgence et en Techniques d’inhalothérapie réunis avec les acteurs de la simulation de catastrophe.

Après cet exercice, les étudiants ont effectué un retour en classe avec leurs professeurs pour analyser les réactions de chacun. Selon la coordonnatrice, plusieurs points restent à améliorer. «Les interventions ont été trop longues et les étudiants se sont dirigés dans les zones dangereuses à éviter au lieu de créer un poste clinique», a-t-elle indiqué.

L’étudiante en Techniques d’inhalothérapie Marie-Pier Rochette rappelle que le premier réflexe nécessaire doit être celui d’appeler les secours. «Il faut ensuite étudier rapidement les cas les plus urgents», a-t-elle expliqué.

Selon Mme Veuilleux, l’établissement compte réaliser ce genre d’exercice encore pour l’an prochain. La finissante en sciences infirmières de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) était revenue quelques jours en région pour réaliser son projet de fin de programme.

Partagez :