Le clocher de l’église Saint-Raphaël restauré au coût de 80 000 $

297
0
Partagez :

L’entreprise saguenéenne Constructions Christian Dchsn a obtenu le contrat de restauration de la structure de l’église Saint-Raphaël au coût de 80 000 $ à la suite d’un appel d’offres lancé en mai dernier.

Selon l’entrepreneur Chris-tian Duchesne, les travaux devraient être terminés d’ici la mi-octobre tout dépendant de la température. L’échafaudage est sur pied depuis quelques jours à côté de la bâtisse en atten-dant d’accueillir les travailleurs. Trois entreprises locales ont soumissionné pour l’obtention de ce contrat.

Le ministère de la Culture et des Communications a financé 70 % des travaux, ce qui permet la réparation complète de l’église. La première subvention qui avait été demandée a permis de commencer les inspections et les réparations ainsi que l’installation d’un système d’alarme.

Les travaux se concentrent prin-cipalement autour de la structure du clocher. Elle comporte un danger pour les citoyens depuis presque deux ans. Un périmètre de sécu-rité était érigé autour de la zone à risque. Le clocher sera repeint pour lui redonner son allure d’autrefois.

Le carillon de l’église Saint- Raphaël, qui est en panne depuis quelques années déjà, a été remplacé par un haut-parleur. Maintenant que l’échafaudage est érigé, l’équipe de M. Duchesne est mandatée pour vérifier l’état des cloches et du moteur. «Si jamais c’est réparable à des frais pas trop élevés, le rêve serait de refaire fonctionner les cloches», a dit en souriant le coordonnateur de la Fabrique Saint-Dominique, Gaston Drolet.

Le coût de la réparation du moteur n’est pas inclus dans la soumission que la compagnie avait livrée à M. Drolet. «Pour l’instant, on est dans le néant. On ne connait aucunement l’état du moteur», affirme M. Duchesne. Un électricien devra se rendre sur place pour évaluer adéquate-ment la situation afin d’estimer la somme qui devra être déboursée.

Rappelons que les célébra-tions ne sont pas affectées par les travaux de l’église Saint-Raphaël. 

Partagez :