Les professionnelles en soins en grève

188
0
Partagez :

Les professionnelles de la santé manifestant leur mécontentement ( Photo : Olivier Bonjour)

 

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a tenu sa première de deux journées de grève mercredi. Plusieurs lignes de piquetage ont été érigées devant tous les établissements de santé de la région, dont l’hôpital de Chicoutimi.

« Ce que nous voulons, c’est une augmentation de salaire qui est décente, nos députés se sont votés 30%, les professionnels en soins ce n’est pas 10,3% sur 5 ans qu’ils méritent, mais bien plus », explique la présidente de la FIQ au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Boivin. Les négociations pour une nouvelle convention collective sont à une impasse entre le gouvernement Legault et la FIQ. La Fédération demande une diminution de la charge de travail, une meilleure conciliation travail famille et une augmentation de salaire.

Les quatre semaines de vacances octroyées aux professionnelles de la santé au Québec sont insuffisantes selon la présidente ainsi que pour les syndiqués. La Fédération a fait la demande d’une semaine de vacances supplémentaire. Une demande que le gouvernement ne trouve pas réaliste, explique Mme Boivin. « Le gouvernement est fermé, fermé sur cette demande-là, parce qu’il faudrait nous remplacer. C’est sûr qu’il n’y a pas suffisamment de personnel en soin sur le plancher, donc sa réponse c’est non sur le fait de nous donner une semaine de congé de plus, sauf qu’on sait qu’au Canada, le Québec possède le moins de congés pour les professionnelles de la santé. »

Une infirmière présente à la manifestation, qui a décidé de garder l’anonymat, a affirmé que le gouvernement voudrait rallonger de deux ans la prise de retraite des infirmières. Elle qui approche la retraite, affirme que cette demande ne fait pas son affaire, de même que pour les personnes en pareille situation.

 Le gouvernement a déclaré que le temps d’attente dans les hôpitaux pourrait être augmenté lors des jours de grève, de même que certaines opérations non urgentes pourraient être reportées. Deux nouvelles dates de grève ont aussi été annoncées dans l’ensemble du Québec par la FIQ, soit le 23 et 24 novembre.

 

Partagez :