La CAQ vise les régions

276
0
Partagez :

De gauche à droite, Benoit Rochefort (Jonquière), Andrée Laforest (Chicoutimi), Geneviève Guilbault (Louis-Hébert) et François Tremblay (Dubuc).

La Coalition avenir Québec (CAQ) mise beaucoup sur le vote en région pour remporter les élections 2018. La députée sortante dans Louis-Hébert et candidate de la Coalition Avenir Québec, Geneviève Guilbault, a invité la population du Saguenay–Lac-Saint-Jean à voter le 1er octobre prochain, en conférence de presse jeudi matin.

«Les régions en général vont faire une différence dans ces élections-ci. La victoire se joue entre le Parti libéral et la CAQ et on sait que le Parti libéral est assez fort sur l’Île de Montréal. En considérant que l’Île de Montréal pourrait voter majoritairement libéral, il faut absolument qu’il y ait concertation dans l’ensemble des autres régions du Québec pour voter pour la CAQ», a-t-elle soutenu aux côtés des candidats régionaux de l’équipe de François Legault.

D’entrée de jeu, Mme Guilbault a déclaré que «la CAQ est le seul parti capable de nous débarrasser des libéraux». Elle estime que le vote se jouera en région pour les élections 2018.

Geneviève Guilbault a reproché au gouvernement Couillard ainsi qu’au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, d’avoir centralisé les instances de décisions du milieu de la santé. La CAQ s’engage d’ailleurs à décentraliser le système de santé québécois. Le parti souhaite également que chaque Québécois ait accès à un médecin de famille et que les heures d’ouverture des établissements de première ligne soient prolongées les soirs et fins de semaine. Donner plus d’autonomie aux infirmières et créer des postes à temps plein figurent aussi dans les engagements de la CAQ.

Geneviève Guilbault s’est ensuite attaquée au cas des aînés, en affirmant que sous les rênes de la CAQ, les CHSLD allaient être rénovés et que le parti de François Legault investirait 800M $ de plus dans les soins et les services à domicile pour que les aînés restent le plus longtemps possible chez eux.

D’autre part, la CAQ désire abolir la taxe famille, en plus de redonner 2400 $ par enfant aux familles, ce qui n’est pas le cas présentement selon Geneviève Guilbault.

Partagez :