La CAQ l’emporte une fois de plus dans Lac-Saint-Jean

L’entourage d’Éric Girard était réuni au resto-bar Mario Tremblay situé à Alma. (Photo: Jasmine Jacques)

Le député Éric Girard a été réélu avec une forte majorité dans Lac-Saint-Jean.

Au resto-bar Mario Tremblay d’Alma, plus d’une trentaine de personnes étaient au rendez-vous, majoritairement des bénévoles, des amis, et des membres de la famille de M. Girard. L’ambiance était conviviale, les gens étaient fébriles et une certaine confiance flottait dans l’air.

Cependant, mise à part son entourage qui démontrait son soutien au député, très peu de partisans caquistes était sur place pour l’encourager.

À mesure que les résultats se sont mis à être conus, l’équipe du député caquiste a rapidement su que la victoire était fort probable. Il ne restait plus qu’à attendre la confirmation avant de pouvoir célébrer la victoire. Éric Girard l’a finalement emporté.

Lors de l’annonce de sa victoire, c’est l’appui des citoyens qui étaient le principal propos de M. Girard.

« On est fier et c’est un privilège aussi. Je tiens à remercier encore une fois la population du Lac-Saint-Jean et maintenant on représente tout le monde. On est là pour travailler au nom de tout le monde », a lancé fièrement le politicien.

« C’est ma première expérience de campagne et c’est un vrai marathon. C’est plus de 12 heures de travail par jour. Avec tout ça, on oublie quasiment qu’il faut dormir tellement on est investi », a mentionné en riant la bénévole Janick Tremblay.

À l’agenda

Les principaux dossiers que le nouvel élu compte prioriser sont la couverture cellulaire, la situation des caribous ainsi que l’amélioration des infrastructures sportives.

À propos de Jasmine Jacques

Avatar photo
Jasmine arrive directement du nord du fameux Lac-Saint-Jean pour étudier en Art et technologie des médias au Cégep de Jonquière. C’est à cet endroit qu’elle apprend actuellement les rouages de ce grand métier qu’est le journalisme. Originaire de Dolbeau-Mistassini, elle a eu un parcours scolaire plutôt normal, mais ce qu’elle retient surtout de ses années à l’école ce sont les cours de français. Jasmine adore écrire et c’est sans aucun doute l'une de ses plus grandes passions. C’est ce qu’il l’a amené à s’essayer en journalisme. Un métier qui a pour but de pratiquer l’écriture de manière quotidienne quoi de mieux pour une grande passionnée de la langue de Molière comme Jasmine. Elle n’a aucune difficulté à créer rapidement des relations de confiance avec les personnes qu’elles côtoient. C’est un atout assez important dans le monde des médias quand elle rencontre une source ou une personne à interviewer. Même si Jasmine est encore indécise concernant son avenir, une chose est sûr, elle fera de l’écriture son métier.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …