La fête des Morts se meurt

193
0
Partagez :

Les jeunes de Dolbeau-Mistassini ont déjà célébré l’Halloween. C’était hier, le 26 octobre, que les enfants ont passé porte par porte, en quête de sucreries. Cinq jours avant la fête des Morts. Un sketch des Denis Drolet est moins absurde que l’idée de placer l’Halloween le 26 octobre.

Depuis quand est-ce qu’une municipalité se donne le droit de déplacer une fête? Quelle est la suite? À Trois-Rivières, on fête Noël en mai! Puis, à Sept-Îles, on aime bien se donner des oeufs de Pâques le 26 août, c’est plus pratique!

Selon le conseil de ville, effectuer la collecte de bonbons la veille de la fin de semaine serait plus pratique. Depuis cette décision, l’hôtel de ville a l’allure d’une vraie maison hantée. Lorsque l’aspect pratique empiète sur la magie, ce n’est pas pratique, c’est pathétique. La magie se meurt face aux préoccupations de papa et maman.

Cette année ce qui fait le plus peur n’est pas le nouveau Halloween au cinéma; ce n’est pas le costume de Simon, 8 ans, non, c’est l’Halloween à Dolbeau-Mistassini.

Partagez :