Des propriétaires opèrent dans l’illégalité

206
0
Partagez :

De plus en plus de citoyens délaissent les gîtes pour les Airbnb.
Photo: Nicolas Bourcier

La réglementation qui entoure les permis exigés par les municipalités pour opérer des logements décourage les gens qui souhaitent adhérer au concept d’hébergement touristique collaboratif. Certains décident même de louer sans avoir les autorisations requises.

Une propriétaire qui a demandé à ce que son identité demeure anonyme n’a pas attendu d’avoir les accréditations nécessaires pour opérer son logement en Airbnb au Saguenay. Elle a bien essayé d’obtenir son permis de zonage auprès de la Ville, sans succès. «Je ne suis pas dans la zone touristique, dans les faits, je ne pourrais pas faire ce que je fais en ce moment.» Elle est toujours en attente d’obtenir ce permis.

«J’ai demandé à rencontrer le conseiller municipal et il m’a confirmé que la Ville était en train de revoir ce règlement concernant le zonage, en attendant, il m’a dit de faire ce que je voulais.» La dame est donc laissée à elle-même jusqu’à ce qu’elle obtienne une réponse de sa municipalité. Pendant ce temps, elle continue de louer son Airbnb à des touristes.

Elle est loin d’être la seule dans cette situation. Selon le directeur général de l’Association des hôteliers du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Daniel Marquis, le nombre de Airbnb présents dans la région frôle les 300. «Parmi ceux-ci, la plupart sont illégaux, mentionne M. Marquis. Pour que leurs établissements soient considérés légaux, ils doivent répondre aux critères de la Corporation de l’industrie touristique du Québec.»

Dans plusieurs cas, des propriétaires hors la loi ne sont pas au courant qu’ils commettent un acte illégal à chaque location. Les multiples règlements qui diffèrent selon les municipalités brouillent la compréhension de plusieurs d’entre eux. «S’il y a un permis spécifique à avoir, je ne suis pas au courant», mentionne un propriétaire de chalet à louer sur la plateforme numérique Airbnb qui n’a pas voulu être identifié.

Partagez :