Souper Mira | Dans le noir pour la cause

237
0
Partagez :

Le comité Mira Sag-Lac avec Michael Déraps, le bénéficiaire du chien Mira remis hier.

Ce sont 180 convives qui ont répondu présent à l’invitation du comité Mira Sag-Lac à un souper-spectacle dans le noir avec Mario Jean au Calypso de Jonquière jeudi soir, dans le but d’amasser des fonds pour offrir un chien guide à une personne en région, Michael Dépars.

Celle qui chapeaute le comité Mira Sag-Lac et qui s’implique comme bénévole depuis maintenant presque 30 ans, Patricia Morissette, souhaite pouvoir offrir un chien à un bénéficiaire de la région par année. Le comité qui est en place depuis la fin de l’année 2015 en est à sa troisième édition du souper dans le noir, et c’est ce qui vient clore l’année pour les collectes de fonds de Mira.

Les gens étaient invités à porter leur loup tout au long du souper pour gagner des prix.

Les gens étaient invités à porter leur loup tout au long du souper pour gagner des prix.

Pour le président d’honneur et conseiller municipal, Simon-Olivier Côté, l’importance d’un souper comme celui-là va bien au-delà des fonds amassés. «Ça permet de sensibiliser la population au rôle du chien Mira et de comprendre le travail qu’il y a derrière la formation d’un chien», explique Simon-Olivier Côté, lui qui en est à sa troisième année comme président d’honneur. Selon lui, cela permet aussi de démystifier la non-voyance et de redonner à la communauté.  

La formation d’un chien coûte environ 30 000 $, c’est pourquoi Mira organise différents événements-bénéfice pour financer la formation des chiens-guides. Selon la coordonnatrice aux événement (Est du Québec) chez Mira, Marilyn Vigneault, l’objectif pour la soirée était de récolter un minimum 5 000 $. Le prix du billet était de 100 $ pour assister au souper-spectacle de l’humoriste Mario Jean, qui a d’ailleur offert son spectacle gratuitement à Mira pour l’occasion.

«Vous aurez la chance de retirer votre bandeau à la fin du souper, une chance que n’ont pas les gens atteints de cécité ou de malvoyance», a déclaré la directrice de la Fondation Mira Québec Est, Rachel Lunardi.

Le fondateur, Éric St-Pierre, en a profité pour remercier les gens présents: « Je vous aime beaucoup, j’aime la région, j’aime la neige qu’il y a ici, j’aime les Là là, j’aime toute», s’est-il exclamé à la fin de son discours de remerciement.

D’autres tirages permettaient aussi d’augmenter les revenus de la fondation qui offre des chiens à des non-voyants, des personnes en fauteuil roulant et à des gens atteints du trouble du spectre de l’autisme.

 

Partagez :