Les grands RDV technologiques | Vers la révolution 4.0

190
0
Partagez :

Les entrepreneurs de la région doivent se préparer à la quatrième révolution industrielle: celle qui a pour but de rendre la communication plus facile entre les différents objets de l’entreprise, que ce soit son personnel, sa machinerie ou ses produits.

Voilà le message lancé par la comptable agréée Nancy Jalbert de Raymond Chabot Grant Thornton, qui agissait à titre de conférencière invitée au déjeuner-conférence de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord, mardi matin. Elle avait préparé un exposé de 90 minutes pour aider les entrepreneurs à trouver leur voie dans le 4.0.

Une cinquantaine d’invités étaient conviés au déjeuner-conférence «À chaque entreprise son 4.0», organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord. Photo: Mathieu Beaulne

La quatrième révolution industrielle propose un moyen aux entreprises de récolter des données sur ce qu’elle produit ou ce qu’elle offre. «Avant, on regardait d’anciennes données et on en tirait des leçons. Avec le 4.0, alors qu’on récolte les données en temps réel, rendons-les prédictives des futures tendances», explique la conférencière.

À titre d’exemple, une entreprise spécialisée dans les distributeurs de savon a investi un montant important pour munir ses dispositifs de capteurs afin de connaître leur niveau du savon. Avec cette mesure, elle pourra anticiper les endroits où il manquera de savon et prévoir une livraison plus efficace grâce à la récolte de ces données.

Selon une étude réalisée en 2015 par Investissement Québec, moins de 20 % des entreprises manufacturières ont entrepris le virage numérique. Ces dernières représentent 90 % du volume d’exploitation du Québec, toujours selon la même étude. «Il y a un retard dans toutes les régions et la région du Saguenay-Lac Saint-Jean ne fait pas exception», explique la directrice générale de la CCISLF, Sandra Rossignol.

Elle ajoute que la Chambre de commerce se fait un devoir de donner les outils aux entreprises afin qu’elles soient performantes. «Si elles ne prennent pas le virage technologique, elles vont dans le mur», ajoute Sandra Rossignol.

Le prochain rendez-vous technologique aura lieu le 19 février prochain. Le thème abordé sera l’intelligence artificielle.

Partagez :