Saguenéens de Chicoutimi | Jean surpasse Groulx au chapitre des victoires

223
0
Partagez :

Les Saguenéens de Chicoutimi ont disposé des Olympiques de Gatineau par la marque de 5 à 2 jeudi soir au Centre George-Vézina, devant 3162 spectateurs. Avec cette victoire, Yanick Jean a devancé Benoît Groulx au 5e rang de l’histoire avec 468 victoires en carrière et les Sags s’approchent à deux points du 1er dans la LHJMQ.

Les Saguenéens joueront leur quatre prochains matchs au Centre Georges-Vézina

«Honnêtement, je n’étais même pas au courant, mais c’est sûr que c’est un honneur de dépasser Benoît, c’est un excellent coach», a admis l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, en riant.

Au premier engagement, les Olympiques de Gatineau n’ont pas su profiter des nombreuses chances qui leur ont été offertes. Ils se sont d’abord butés à Alexis Shank qui a volé un but avec sa mitaine sur un tic-tac-toe. Le gardien des Sags s’est toutefois mis dans l’eau chaude quelques minutes plus tard alors qu’il a donné le disque à Carson MacKinnon sur une mauvaise sortie mais celui-ci n’a pu compléter dans le filet abandonné, à son grand désarroi.

Les Bleus se sont inscrits au pointage en premier. Félix-Antoine Drolet a marqué dans une cage béante, lui qui a convergé vers le filet depuis la ligne bleue. Il a reçu une passe précise de William Dufour depuis le coin de la patinoire et Justin Ducharme, qui a aussi une mention d’aide, a complètement voilé la vue du gardien.

Shank vole la vedette

Le gardien des Olympiques, Creed Jones, a privé Théo Rochette d’un but certain, comme l’a fait Shank en première période. Malgré une belle prestation du gardien visiteur, c’est le 31 des Saguenéens qui a volé la vedette.

Il s’est d’abord signalé devant Pier-Olivier Roy qui s’échappait seul vers lui. Il a ensuite fait un autre arrêt sensationnel alors qu’il a une fois de plus gobé la rondelle in extremis avec sa mitaine. Les Olympiques en sont finalement venus à bout sur le jeu suivant, gracieuseté de MacKinnon, qui a logé le disque dans la partie supérieure.

L’avantage numérique débloque enfin

Les Sags ont ajouté un troisième but, cette fois en avantage numérique. Artemi Kniazev s’est lentement décalé vers sa gauche à la ligne bleue et a glissé la rondelle vers Nathan Crossman, décochant un puissant tir sur réception qui n’a laissé aucune chance à Jones et redonnant ainsi deux buts d’avance à son équipe.

Après seulement 64 secondes d’écoulées au troisième vingt, Samuel Houde et Justin Ducharme ont uni leur force pour permettre à Rafaël Harvey-Pinard d’inscrire son 12e de la saison, un 2e avec l’avantage d’un homme pour eux ce soir.

«On n’a pas modifié notre recette, mais on a beaucoup plus d’avantages depuis quelques matchs. On est dernier et de loin pour le nombre de supériorités. En avoir quatre dans un match, ça permet de mieux nous ajuster», a affirmé Yanick Jean.

Samuel Houde a cloué le cercueil des Blancs en faisant vibrer les cordages adverses pour une 5e fois. Il s’est amené seul devant Jones et l’a déjoué d’un tir vif entre les jambières.

Les Huskies de Rouyn-Noranda seront les visiteurs au Centre Georges-Vézina samedi et dimanche après-midi.

Partagez :