mercredi , 5 octobre 2022

Centre d’amusement Savana | Une nouvelle salle interactive


Le tapis de jeu tactile est l’un des attraits de la nouvelle salle interactive du centre d’amusement Savana. Photo : Mikaël Leblanc.

Le centre d’amusement Savana de Chicoutimi a récemment inauguré une nouvelle salle de jeu interactive qui offrira une expérience intéressante et unique aux familles, ainsi qu’aux enfants atteints d’autisme.

On trouve dans la pièce un tapis de jeu tactile de douze pieds par huit pieds, une station de jeu où on doit piétiner sur une cible le plus rapidement possible pour gagner ainsi qu’un mur interactif offrant plusieurs jeux semblables à de la réalité virtuelle.

Le nouvel attrait du centre d’amusement est reconnu pour apporter plusieurs bienfaits aux enfants atteints d’autisme. «J’avais regardé un centre semblable aux États-Unis qui avait été fait pour aider les personnes autistes. Certains jeux, en étant sur un plancher qui n’a pas de matériel physique, évitent que les enfants se blessent. Donc s’ils veulent découvrir des choses, on a des jeux qui permettent de toucher et de déplacer des éléments sans qu’il n’y ait réellement un objet. Semble-t-il que ça amène un effet bénéfique pour les enfants autistes, puisque c’est moins menaçant comme approche», explique le propriétaire, Serge Guillaume.

Ceci permet donc aux jeunes participant aux activités de la Société de l’autisme d’avoir accès à une option attrayante lors de leurs sorties à l’établissement.

Une activité pour tous

Le but de M. Guillaume était surtout de permettre aux enfants de vivre une nouvelle expérience immersive: «On voulait offrir un produit différent qui allait un peu se distinguer de nos compétiteurs en offrant une salle interactive qui n’existe nulle part ailleurs dans la région.»

Le propriétaire du centre Savana précise aussi que la pièce interactive peut être utilisée autant par les enfants que par les adultes. Le montant que le centre a investi n’a pas été dévoilé.

À propos de Mikaël Leblanc

Mikaël est natif de Trois-Rivières et est passionné de sport depuis sa tendre enfance. Il a débuté sa carrière en couverture sportive à l'âge de 15 ans pour le défunt webmagazine Versus Football. Depuis, il n'a jamais cessé de parcourir les lignes de côté des terrains de Québec, que ce soit comme journaliste, joueur ou entraineur. Malgré tout, il n'est pas qu'un homme de sport, lui qui se passionne pour la psychologie et la sociologie. Il n'hésitera d'ailleurs pas à vous parler de ces sujets pendant des heures si vous lui demandez. Il est aussi quelqu'un qui aime tout savoir sur ce qui se passe autour de lui et est donc toujours à la recherche de nouvelles informations. Faisant constamment preuve de caractère et de détermination, il est assez difficile de lui cacher quelque chose et bonne chance si vous vous engagez dans un débat avec lui.

À voir aussi

Défaite d’Émile Simard à Dubuc : un regard vers l’avenir

Malgré la défaite, le candidat du Parti québécois dans Dubuc Émile Simard a gardé le …