Dominic Gagnon se dit victime de profilage politique

226
0
Partagez :

La séance de lundi s’est déroulée dans le calme et l’ordre après deux séances du conseil mouvementées.

Le chef du parti Alliance Saguenay, Dominic Gagnon, s’est dit victime de profilage politique venant de la mairesse Josée Néron, lors de la séance du conseil municipal, lundi soir à la salle Pierrette Gaudreault.

Dominic Gagnon a partagé son malaise face au fait que, selon lui, la mairesse l’empêcherait de s’exprimer. « Ça fait environ trois ans que conseil après conseil vous m’interrompez presque chaque fois. » Il a qualifié le comportement de la mairesse de discriminatoire à l’égard d’un individu et de son identité politique.

« On m’a dit que vous-même avez été victime de profilage politique et j’aimerais que ça arrête maintenant, j’aimerais m’exprimer comme tous les autres citoyens, même si nos opinions politiques sont divergentes », a affirmé le citoyen.

Après un bref échange, le chef d’Alliance Saguenay a remercié la mairesse de l’avoir respecté dans son intervention. « J’apprécie également votre attitude ce soir, merci M. Gagnon », a répondu Josée Néron.

Réserves financières

Dans son intervention, le chef d’Alliance Saguenay a souligné son inquiétude par rapport aux réserves financières créées par la Ville qui, selon lui, « augmentent la limite de la carte de crédit de la Ville » alors que Saguenay a une dette de près d’un demi-milliard de dollars.

Selon le président du comité des finances, Michel Potvin, les réserves financières permettent à la Ville de limiter a dette annuelle. « Dans les dernières années, la Ville n’avait pas de réserves financières et la dette augmentait de 25 à 40 millions de dollars par année. » Il explique que dans la dernière année, l’augmentation de la dette s’élevait à 20 millions de dollars et que la Ville a réussi à faire des réserves allant jusqu’à 5 millions par année. « Ce n’est pas parfait, mais c’est une légère amélioration. »

Partagez :