Salon du livre virtuel: 3500 élèves rejoints

194
0
Partagez :

Malgré la formule interactive qu’a pris la 56e édition du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les membres de l’organisation sont satisfaits du résultat et croient avoir atteint leur mission qui est de promouvoir le livre et la lecture. Seulement pour le volet scolaire, près de 3500 élèves dans un peu plus de 100 classes ont pu assister à une rencontre virtuelle offerte  par les auteurs Hervé Gagnon et Yves Trottier. 

Les activités virtuelles du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont toujours disponibles sur leur page Facebook.

 

D’autres échanges sur la littérature, animés par François-Bernard Tremblay, ont aussi connus un vif succès alors que les vidéos ont été visionnées quelques centaines de fois sur Facebook. 

Rappelons que le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui avait mis en place des mesures sanitaires rigoureuses, s’est vu dans l’obligation d’annuler son volet présentiel près d’une semaine avant la tenue de l’événement. 

« C’était la première fois qu’on intégrait au Salon du livre des applications avec lesquelles les gens peuvent se rencontrer. On a appris en même temps qu’on le faisait, mais ça s’est bien déroulé. On a eu une très belle réponse, notamment de la part des écoles », explique fièrement la directrice générale Sylvie Marcoux. 

Le volet virtuel, là pour rester 

Malgré ce bilan positif, Sylvie Marcoux ne cache pas sa déception de ne pas avoir pu tenir le Salon du livre en présentiel de la même façon qu’il avait lieu les années précédentes. « Il y a des gens qui ont eu beaucoup de peine. Ils avaient hâte de venir ici, de présenter leur livre et d’échanger avec le lecteur. On a bien beau faire des animations à travers un écran, un événement littéraire virtuel ne remplacera jamais la richesse des rencontres humaines et l’effervescence ressentie lors d’une visite au Salon », lance-t-elle. 

Bien loin de rejeter du revers de la main le virtuel, Sylvie Marcoux songe déjà à intégrer un volet en ligne pour l’édition 2021. « À mon avis, si l’année prochaine on a la chance de faire un événement en présentiel, il va surement y avoir une partie du programme qui sera tout de même virtuel », annonce-t-elle. 

Partagez :