Quand passer du vert au rouge ne rime pas avec COVID

268
0
Partagez :

Vert, jaune, orange, rouge et brun, ce sont les couleurs par lesquelles passe la feuille d’un arbre durant sa courte vie. Un cycle qui dure environ six mois, soit de mars à octobre, et qui met le même temps avant de réapparaître. Mais pourquoi est-ce que les feuilles changent de couleur et tombent à la venue de l’hiver?

Pour débuter, il est important de savoir de quoi la feuille est composée et de connaître son rôle. Selon un projet réalisé par le service de développement agricole de l’Université du Tennessee, les feuilles sont munies de chloroplastes qui permettent d’assurer l’alimentation de l’arbre, à l’aide de la photosynthèse. La photosynthèse est un processus qui permet à la cellule de capter l’énergie solaire et d’en produire du glucose (sucre). Elle est réalisée grâce à la chlorophylle, un pigment qui se trouve dans le chloroplaste et qui donne la couleur verte aux végétaux. C’est cette pigmentation qui permet aux feuilles de capter la lumière.

Les saisons

Absentes du paysage pendant l’hiver, les feuilles commencent à réapparaître au printemps alors que le rallongement des journées les font sortir de leurs bourgeons. Tout au long de l’été, la feuille capte donc l’énergie lumineuse et arbore une teinte verte puisque la chlorophylle est le pigment dominant.

C’est à l’automne que les choses se corsent. Les principaux facteurs influençant le changement de couleur sont la durée des journées et la température. Chaque année, la longueur des journées est constante alors que la température varie ce qui permet d’obtenir des changements différents chaque automne. D’ailleurs, selon une étude réalisée entre 1999 et 2007 qui est parue dans la revue savante Plant Physiology en 2009, la période où les feuilles commencent à se dégrader est presque toujours dans une fenêtre de quatre jours, soit entre le 9 et le 12 septembre. Ce qui laisse seulement la météo comme influence sur la vitesse à laquelle le végétal se vide de ses nutriments.

Les changements de couleur peuvent varier d’arbre en arbre. Photo : Cédrick Boulianne

La sénescence

Au début de la sénescence, la chlorophylle qui reçoit de moins en moins de lumière perd en force et fait perdre le vert de la feuille. À la suite de cette perte de couleur, la feuille fait place au jaune et à l’orangé, qui se nomment carotène et xanthophylle. Ces pigments apparaissent afin de protéger la chlorophylle qui devient de moins en moins forte. Pendant ce temps, les jours raccourcissent et les temps deviennent plus froids, forçant le carotène et la xanthophylle à libérer leur nutriment et faire place à l’anthocyane, le rouge, qui est composé des sucres présents dans la feuille. Les sucres sont ensuite transmis vers les branches où ils sont conservés jusqu’au printemps où la vie végétale reprendra son cours.

La dernière étape est celle de la feuille brune, soit le moment où elle est vidée de toute substance. Pendant qu’elle sèche pour tomber de l’arbre, elle créée une sève qui conservera les nutriments à l’intérieur de l’arbre pour le bourgeonnement qui aura lieu six mois plus tard.

Partagez :