C’est reparti pour le Palace

Le Palace à Arvida
C’était la soirée de réouverture, hier, au Palace d’Arvida rénové au coût de 8 millions $. Photo: Anthony Ouellet

Le Théâtre Palace Arvida rouvrait ses portes hier soir après avoir cessé ses activités en 2014. Des élus et des représentants de différents partenaires ont pris la parole pour souligner cette première soirée, qui avait en tête d’affiche Québec Issime 

 « Lorsque j’ai pris la présidence il y a trois ans, plusieurs personnes me disaient de ne pas m’attaquer au dossier du Palace, car je me pèterais la gueule », a lancé le président de Diffusion Saguenay, Phil DesgagnéForce est d’admettre que le temps aura prouvé que ces personnes avaient tort. Après des investissements d’environ 8 millions $, la Palace a enfin pu accueillir son premier spectacle en près de sept ans. 

 Selon la ministre responsable de la région du Saguenay ̶ Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, même si les travaux auront coûté un peu plus cher, la réouverture du Théâtre était un dossier primordial. « À ceux qui doutaient, regardez ce qu’on a réussi à faire. Ce soir, on voit l’importance de ce projet », a-t-elle souligné à la foule. Un point de vue que partage la mairesse de Saguenay, Josée Néron. Elle s’est d’ailleurs dite très contente d’enfin pouvoir remettre les pieds à la mythique salle et a laissé entendre un retentissant « longue vie au palace ! » 

 Début réussi 

Québec Issime avait la lourde tâche d’inaugurer la version 2.0 du Palace. Tout en sobriété, le groupe a souligné ses 28 ans d’histoire dans un spectacle intitulé 15 voix, 1 piano. « Comme on ne peut pas y aller avec le grand déploiement de costumes et de décors, on y va avec un grand déploiement vocal », a exprimé le pianiste du groupe, Pierre Doré, en faisant référence aux 15 chanteurs et chanteuses issus des deux générations de Québec Issime présents sur scène.  

 Les musiciens ont fait voyager les quelque 100 spectateurs à travers plusieurs époques et genres musicaux, allant de Richard Desjardins à Queen, en passant par Isabelle Boulay et Offenbach. L’auditoire a pu profiter d’une collaboration du groupe avec l’Orchestre symphonique du Saguenay ̶ Lac-Saint-Jean lors du rappel. La musique de l’orchestre avait été préenregistrée. Québec Issime présentera ce spectacle au Théâtre Palace Arvida du 18 au 20 et du 25 au 27 mars.  

À propos de Anthony Ouellet

Tout droit sorti du froid nordique de Chibougamau, Anthony Ouellet a rapidement trouvé sa place au Cégep de Jonquière. Rigolo à temps perdu, le jeune homme combine son amour pour l’écriture et sa passion pour l’actualité en tout genre pour livrer des textes de qualité aux lecteurs qu’il chérit tant. Bien qu’il se passionne pour la majorité des sujets, son emploi de rêve est de remplacer le bon vieux Jean-René Dufort à la barre d’Infoman. Sinon, journaliste parlementaire, sportif ou d’enquête feraient amplement l’affaire du jeune homme. En additionnant son humour sarcastique à son éthique de travail hors du commun, Anthony ravivera la joie de vivre dans tous les studios, salles de nouvelles et salles de rédaction qu’il visitera. Au volant de sa rutilante Honda Accord 2005, aucune couverture ne lui échappe. Planteur d’arbres dans ses temps libres, il a su perfectionner son art journalistique au journal la Sentinelle l’été dernier, le rendant ainsi un véritable artisan de l’information.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …