mercredi , 5 octobre 2022

Finances publiques : Dominic Gagnon promet un virage «dramatique»

Dominic Gagnon promet un « virage dramatique à 90 degrés » quant à la gestion des finances publiques. Le candidat à la mairie de Saguenay a proposé, lors sa conférence de presse mardi matin, plusieurs changements, notamment une réduction des postes de fonctionnaires de la ville et une meilleure distribution des fonds publics.

La fonction publique et sa gestion sont vite devenues les sujets principaux de sa conférence de presse. Il a reproché à l’administration Néron d’avoir augmenté de manière inutile le nombre de fonctionnaires. « La fonction publique continue de grossir, mais les services ne semblent pas suivre, évidemment », a expliqué Dominic Gagnon. En quatre ans, le nombre de fonctionnaires serait passé, selon son communiqué de presse, de 1600 à 1718 alors qu’en 2002, la ville opérait avec moins de mille employés.

Dominic Gagnon veut optimiser les services afin que le citoyen en ait davantage pour son argent. Photo: Maxime Drolet

Autre fait préoccupant pour M. Gagnon, le salaire que ceux-ci gagnent annuellement. « Le salaire moyen [d’un fonctionnaire] inclut les avantages sociaux et quand on se fie au budget, ça dépasse les 90 000 dollars annuellement, alors que le salaire moyen des contribuables de Saguenay qui paie ces salaires-là se situe à 49 423 dollars annuellement. » Selon lui, cet argent devrait plutôt être investi dans les services directs au citoyen comme celui des loisirs et de la culture.

À la lumière de ces informations, pour le candidat à la mairie, la solution est simple: réduire la taille de l’organisation municipale. Pour ce faire, il a expliqué qu’il faudra fusionner des services, abolir certains postes de la fonction publique, élargir des tâches et même parfois se tourner vers l’entreprise privée, si nécessaire. « Ce sont des actions qui risquent d’être difficiles et qui vont peut-être faire mal dans l’organisation, mais on a plus le choix de les prendre », estime-t-il.

Pour ce qui est du compte de taxes des contribuables, Dominic Gagnon a affirmé vouloir plafonner celui-ci à l’inflation, mais que son but reste de viser sous ce plafond « en optimisant les finances de la ville ».

Un petit clin œil à Laterrière

Gagnon a aussi profité de l’occasion pour féliciter les résidents du secteur de Laterrière pour leur victoire contre le projet du bioparc. « Je me suis vraiment porté à leur défense durant toute cette saga du bioparc, alors c’est vraiment une belle victoire pour la démocratie. J’espère aussi que les élus vont maintenant savoir se mettre en phase avec les priorités de leurs citoyens », a avancé le candidat.

À propos de Maxime Drolet

Maxime Drolet est une jeune femme de 19 ans originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle a fait ses études secondaires dans le Programme d’étude international (PEI) avant de continuer sa formation en Art et technologie des médias (ATM). Elle est très dynamique, impliquée et adore relever des défis autant physiques qu’intellectuels. Passionnée de sport, elle en pratique plusieurs et forme la relève en tant qu’entraîneuse de volleyball et de course à pied. Si elle n’est pas sur la piste ou en cours, vous la trouverez sûrement la tête dans un livre ou dans les nuages sur le haut d’une montagne. Elle rêve de travailler dans le domaine des communications depuis sa plus tendre enfance.

À voir aussi

Défaite d’Émile Simard à Dubuc : un regard vers l’avenir

Malgré la défaite, le candidat du Parti québécois dans Dubuc Émile Simard a gardé le …