dimanche , 5 décembre 2021

Léandre Bouchard plus motivé que jamais

Jude Dufour et Léandre Bouchard sourient à l'objectif
Léandre Bouchard et Jude Dufour travaillent ensemble depuis plus de 12 ans, une durée plutôt impressionnante dans le monde du sport élite selon l’entraineur. (Photo : courtoisie)

Léandre Bouchard continue de faire sa place dans le domaine du vélo de montagne. Grâce à ses capacités physiques hors-normes, à son mental d’acier et à son entraineur personnel depuis douze ans, Jude Dufour, le jeune homme de 28 ans est presque au sommet de son art et compte bien donner son maximum jusqu’aux prochaines sélections olympiques en 2024.

L’Almatois a découvert le vélo de montagne au primaire grâce à un ami de sa classe qui était inscrit au Club de vélo de montagne Cyclone d’Alma. L’été 2003 a été le théâtre de sa première compétition avant qu’il s’inscrive officiellement au club l’été suivant.

Au début, Bouchard exerçait son sport pour le plaisir. Les liens développés avec ses coéquipiers et les sensations fortes spécifiques au vélo de montagne étaient ce qui le motivait à s’entrainer.

Au fil des années, le goût de la performance est arrivé en même temps que l’envie d’aller chercher tous les outils nécessaires pour optimiser son talent. C’est avec sa première médaille régionale autour du cou que Léandre Bouchard a commencé à rêver à sa carrière. « Tu regardes les gars des courses provinciales et tu regardes ceux qui gagnent les courses. Tu es un peu impressionné et tu espères pouvoir faire ça. Ça devient comme un rêve d’atteindre ce niveau-là. De plus en plus, tu rêves de plus en plus grand », raconte-t-il.

Aujourd’hui, Léandre Bouchard rêve de percer le top 10 en Coupe du monde et de participer de nouveau aux Jeux olympiques. Après avoir participé aux Jeux de Rio en 2016 et obtenu à la fin septembre 2021 le titre de champion canadien élite qu’il convoitait depuis longtemps, il souhaite continuer de concentrer ses efforts dans le but d’optimiser son potentiel jusqu’aux sélections des Jeux de Paris en 2024.

Une préparation mentale importante

Avec la saison de vélo de montagne qui tire tranquillement à sa fin, Bouchard et son entraineur, Jude Dufour, devront bientôt se pencher sur l’analyse de celle-ci. Du haut de ses 23 ans d’expérience en entrainement cycliste, M. Dufour croit que son protégé est à 1 ou 1.5% d’accéder au succès qu’ils espèrent en Coupe du monde. « On va devoir faire nos devoirs et essayer de se casser la tête pour trouver le 1% d’amélioration qu’on peut faire afin d’optimiser certains points clés de performance », indique l’entraineur de hautes performances cyclistes.

Alors que l’âge de Bouchard a été un des arguments du comité Haute performance de Cyclisme Canada en mai dernier pour l’écarter des Jeux de Tokyo pour sélectionner un cycliste deux ans plus jeune, Dufour explique le pic de performance pour les cyclistes est à 30 ans et qu’« essentiellement, le côté mental prend tout simplement plus de place que la préparation physique. » Ainsi, il y a de fortes chances, malgré les capacités mentales déjà supérieures de Léandre, qu’une partie de son perfectionnement passe tout de même par la préparation émotionnelle. Celle-ci lui permet notamment de s’ancrer plus facilement dans le moment présent, d’avoir du plaisir dans toutes les situations et d’utiliser la pression qu’il se met pour se donner au maximum.

À propos de Cassandre Baillargeon

Originaire du Centre-du-Québec, Cassandre Baillargeon est une grande passionnée de pratiquement tout! De la politique fédérale, provinciale et municipale jusqu’au monde de l’éducation en passant par la justice et le sport, Cassandre possède une curiosité sans limites qui lui permet d’ajouter continuellement de nouvelles cordes à son arc. C’est notamment ce besoin criant de curiosité combiné à un désir vital de partager son savoir aux autres qui l’a amenée à choisir le monde des communications à la fin de ses études secondaires en sport-étude basket-ball. Ce sont d’ailleurs ses nombreux engagements parascolaires au cours des dernières années qui ont formé la personne polyvalente, dynamique et organisée qu’elle est aujourd’hui. Sportive dans l’âme en plus de posséder un cœur d’enfant, Cassandre a davantage l’air d’une observatrice silencieuse qu’une animatrice de foule. Cela dit, sa ténacité et son talent pour utiliser les mots à bon escient font certainement d’elle une excellente oratrice. Reconnue pour ses connaissances de l’actualité, son amour de la langue française ainsi que pour ses capacités d’analyse et de vulgarisation, cette rouquine de 19 ans aspire à informer la population des événements et des enjeux actuels, que ce soit à la radio ou à la télévision.

À voir aussi

Sports étudiants : l’escalade au banc d’essai

L’escalade fera son entrée dans les concentrations sportives offertes à Saguenay en septembre prochain, à …