Caserne de jouets : la 34e collecte va bon train

197
0
Partagez :
Mario Gagnon
Mario Gagnon

Le président de la caserne de jouets, Mario Gagnon. Ce sont environ 5000 jouets par an qui sont donnés aux familles les plus démunies de la région. (Photo : Marius Fagot)

Cette année encore, des milliers de jouets vont être recueillis et redonnés aux enfants de la région grâce à la 34e édition de la collecte de la caserne de jouets. Cette édition se déroule sur trois fins de semaine pour permettre au plus grand nombre de personnes d’y participer en respectant les règles sanitaires.

La collecte annuelle a été touchée au cours des deux dernières années par la pandémie qui limite le nombre de personnes rassemblées au même endroit. Afin d’éviter une trop grande affluence, elle se déroule donc sur plusieurs journées, dont la dernière aura lieu le 4 décembre. Les personnes peuvent aussi apporter des jouets toute l’année dans la benne qui se situe au 2585 rue Roussel à Chicoutimi.

« D’habitude, on envoie certains jouets dans les associations d’aide pour enfants, mais comme la pandémie ne permet plus les regroupements, elles en prennent moins depuis les dernières années. En revanche, les familles font des demandes ce qui finalement, revient au même », commente le vice-président de la caserne, Jean-François Trottier. Les familles qui appellent directement à la caserne peuvent recevoir quatre présents ; un jeu de société, un casse-tête, un livre et un jouet neuf.

Dons à l’étranger

Depuis qu’elle existe, la caserne a envoyé plusieurs fois des jouets aux quatre coins du monde pour les familles en difficulté, notamment à Haïti, au Rwanda et en Lituanie. « La région, c’est là où on essaie d’en envoyer le plus, mais quand on a des surplus ça peut aider les autres », assure le co-fondateur et président de la caserne, Mario Gagnon. La semaine dernière, la caserne de jouets a envoyé plusieurs palettes de jouets aux enfants congolais et leurs familles. L’organisation saguenéenne offre aussi des cadeaux aux familles et réserves autochtones qui sont dans le besoin.

Environ 95 % des jouets qui sont recueillis sont récupérés, la plupart sont en bon état et si nécessaire des jouets peuvent être réparés par les bénévoles de la caserne.

Partagez :