Remaniement de la mission de Coalition Fjord : un effort citoyen

295
0
Partagez :

La Coalition Fjord a besoin de la collaboration des citoyens afin de poursuivre sa mission axée sur les enjeux environnementaux de la région.  

C’est ce qui ressort de l’assemblée générale tenue jeudi à la Tour à bières de Chicoutimi. Cette assemblée avait pour objectif d’encourager la discussion de groupe, pour favoriser la réflexion et trouver différentes alternatives autant en termes d’actions que de mobilisation.

Au plaisir des organisateurs, plusieurs citoyens de la région se sont présentés, prêts à échanger sur l’avenir de la mission de la coalition. « Il faut savoir que nous sommes d’abord et avant tout un mouvement citoyen, donc si on n’est pas capable de mobiliser les gens, alors nous n’avons plus vraiment de raison d’être », a affirmé la coordonnatrice de la Coalition Fjord, Alix Ruhlmann.  

 À l’aide de nombreuses diapositives contenant des statistiques, d’anciens projets et d’images-chocs, l’équipe de la coalition a pu présenter au public son engagement au sein de la région. Grâce aux nombreuses propositions qui ont été mises de l’avant, le regroupement environnemental estime pouvoir construire un plan qui répondra aux suggestions des citoyens, inquiets pour le bien-être de leur région.  

 

La coordonnatrice de la Coalition Fjord, Alix Ruhlmann souhaite assurer un lien entre son groupe et le public, chose qu’elle considère primordiale pour la région.
Photo: Corinne Krusa  

Du côté des citoyens 

« Je suis content d’entendre ce que j’entends ce soir (…) c’est beau de voir que les gens considèrent que la coalition a toujours sa place et a toujours une mission pertinente. On sent qu’on peut toujours aller de l’avant collectivement pour la protection du Fjord et de nos écosystèmes », a expliqué l’ancien porte-parole de la Coalition Fjord, Adrien Guibert-Barthez. Les vingt personnes présentes ont tous pu mettre leur grain de sel quant à la construction de la prochaine étape de l’avenir de la Coalition, déjà à l’action depuis quatre ans.  

 Préoccupations au-delà de GNL 

Le projet GNL Québec reste dans le rétroviseur du groupe, malgré la promesse du premier ministre d’oublier ce dossier. D’autres projets sont aussi dans le collimateur de la coalition, afin d’assurer le respect de la faune et de la flore des environs. Entre autres, l’usine des métaux Black Rock et le terminal maritime sur la Rive-Nord font partie des projets qui préoccupent l’organisme citoyen. « L’objectif, c’est vraiment d’être prêt à ces projets-là puis également d’être capable de proposer aux gens du Saguenay, d’autres alternatives au plan économique que juste des projets industriels lourds, encore et encore ! », a ajouté Mme Ruhlmann.  

 À la suite des recommandations, propositions et questions posées par les citoyens, la Coalition Fjord pourra retravailler son plan d’action pour les prochaines années afin de s’assurer de rejoindre la population saguenéenne, et plus encore.  

 

Partagez :
Avatar photo