Le milieu culturel régional désormais à un clic

Les créateurs et artistes régionaux ont pu en apprendre plus sur le fonctionnement de la plateforme lors de la soirée de dévoilement. (Photo : Nicolas St-Pierre)

Les artistes et organismes culturels régionaux seront maintenant plus accessibles que jamais. La nouvelle plateforme, Réseau Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, lancée officiellement mercredi soir au Théâtre Palace Arvida permettra de répertorier la communauté artistique de la région à un seul endroit tout en leur offrant plus de visibilité et d’opportunités.  

« La plateforme va permettre de rassembler le milieu culturel. On veut vraiment le rendre plus visible afin que les gens puissent le découvrir. C’était un besoin pour la survie du milieu », a souligné la chargée de projet chez Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, Vanessa Tremblay.   

Après un peu plus de deux ans de travail, la directrice générale de Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, Gabrielle Desbiens, était visiblement heureuse de pouvoir présenter la plateforme et ses fonctionnalités devant la soixantaine d’acteurs du milieu culturel présente au lancement. « Cette plateforme-là, on l’a bâtie pour vous », a-t-elle souligné après avoir expliqué qu’elle considère ce nouvel outil comme avant-gardiste pour le milieu qui pourra se démarquer davantage.  

L’organisme a entre autres pu compter sur la collaboration de l’Institut de gouvernance numérique, de trois chercheuses de Polytechnique Montréal, du Comité des spectacles de Dolbeau-Mistassini, de la Ville de Roberval et de la Ville de Saguenay dans la réalisation de ce projet. 

Le ministère de la Culture et des Communications a également financé le projet à la hauteur de 316 000 $ dans le cadre du programme d’aide financière Ambition numérique. 

Lors de son passage sur scène, le directeur du numérique, des médias et des communications au ministère de la Culture et des Communications, Mathieu Rocheleau, en a profité pour souligner le travail et l’initiative de Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean.  

« Le Québec a dorénavant accès à un outil numérique hautement pertinent qui permettra de trouver des artistes, des organismes et des travailleurs culturels dans la région en plus d’avoir la possibilité de trouver des offres de services pour encourager le développement d’affaires. »  

Il a conclu son discours en invitant les acteurs du milieu culturel à « enrichir cette plateforme de leurs multiples talents et œuvres » afin de lui permettre de perdurer.  

Beaucoup plus facile pour les artistes 

De leur côté, plusieurs artistes se disent heureux de pouvoir bénéficier d’une vitrine de ce genre. Avec la place qu’occupe le web dans la société, il devient de plus en plus difficile pour les acteurs du milieu culturel de se faire connaître sans avoir leur propre plateforme.  

 « Ça va permettre d’aider les artistes qui n’ont pas de site web et ceux qui en ont un n’en auront peut-être plus besoin avec une plateforme aussi performante que celle qu’offre Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean », souligne l’artiste professionnel Étienne Boulanger. 

Ce dernier a également tenu à ajouter qu’il s’agit d’un grand coup de main aux créateurs de la région puisqu’ils pourront regrouper leur biographie, leurs photographies, leur curriculum vitae et leur portfolio à un seul endroit gratuitement. 

À propos de Nicolas St-Pierre

Avatar photo
Amateur de hockey, mais avant tout de sport depuis son tout jeune âge, Nicolas St-Pierre se voyait déjà intégrer l’École supérieure en Art et technologie des médias dès son entrée au secondaire. Chose promise, chose faite, le natif de Dolbeau-Mistassini en est maintenant à la dernière année de son parcours en journalisme avec maintenant un seul but en tête, devenir journaliste sportif. Malgré une passion intense pour le sport, Nicolas est également un affamé de politique. L’actualité occupe une place importante dans son quotidien, alors qu’il la consulte chaque matin et chaque soir, autour d’un bon café ! Partisan des Saguenéens de Chicoutimi depuis qu’il est haut comme trois pommes, il s’occupe maintenant de gérer les médias sociaux de l’équipe lors des parties en plus de produire un résumé de chaque rencontre. Assoiffé d’apprendre et de faire sa place dans le milieu médiatique sportif, Nicolas est plus que jamais déterminé à être de l’alignement partant. Attachez bien vos casques, car ça va jouer fort le long des rampes !

À voir aussi

Exposition de Chantale Boulianne: l’art pour se reconstruire

Après avoir perdu un proche lors d’un brutal accident de la route, l’artiste Chantale Boulianne …