La musique : Un apprentissage essentiel

Selon les experts, l’éducation musicale permet aux enfants du primaire de développer leurs compétences dans les autres disciplines scolaires. Photo : Jérémy Trudel

 

Les bienfaits de la musique pour les jeunes sont incontestés et plusieurs acteurs du monde culturel dont certains de l’organisation du Festival de musique de création de Jonquière sont d’avis que les enfants devraient consommer davantage de contenu musical.

Le directeur en chef du festival, Dario Larouche, est d’avis qu’il faut avoir plus de spectacles adressés aux jeunes.

« Il n’y en aura jamais assez », a lancé M. Larouche après le spectacle Concerto de bruits qui courent, un spectacle de percussion pour les enfants présentés dans le cadre du festival. Selon lui, ce n’est pas tout d’avoir des représentations pour les jeunes. Il faut que celle-ci soient éducatives d’une certaine façon.

« Il faut habituer les jeunes à des spectacles autres que les “petits spectacles gentils populaires’’. Il faut arriver avec des propositions plus audacieuses, comme (Concerto) », a exprimé Dario Larouche, qui dirige également l’Espace Côté-Cour et le Théâtre 100 masques à Saguenay.

Il ajoute que lorsque qu’il prévoit la programmation de ce genre d’évènement, c’est pour lui une priorité d’inclure des numéros qui rejoignent un auditoire plus jeune.

L’éducation par la musique

 Professeure de chant indépendante depuis plusieurs années, Marianne Michaud partage cet avis.

« Il faut varier ce que l’on présente pour que chacun puisse trouver sa sphère de créativité. Si par exemple on présente un violon à un enfant et qu’il découvre qu’il aime les violons, c’est peut-être comme ça qu’il va avoir la piqure », exprime la professeure.

Elle mentionne aussi que les jeunes à qui elle enseigne semblent de plus en plus distants envers la musique. Mme Michaud croit toutefois que c’est essentiel de rappeler le rôle que celle-ci peut jouer dans leur vie.

« Je remarque que c’est moins important pour eux, mais il faudrait ramener cette importance. Selon moi, s’il y avait plus de musicalité dans nos vies, l’univers se porterait mieux », avance la professeure.

Pour elle, enseigner la musique, c’est plus qu’apprendre à chanter ou découvrir un nouvel instrument. Enseigner, c’est donner des outils aux jeunes qui pourront leur servir tout au long de leur vie.

« La musique, c’est l’expression de la créativité, l’expression des émotions. On s’en sert pour mettre des mots sur ce que l’on ressent. Il y a des gens qui sont incapables de vivre leur deuil et la seule façon qu’ils ont trouvée de passer au travers, c’est par la musique », souligne-t-elle.

À propos de Jérémy Trudel

Avatar photo
Jérémy Trudel a grandi à Sherbrooke, en Estrie. Grand passionné de sport, il a toujours eu un intérêt marqué pour le hockey et depuis sa tendre enfance, il est à la recherche d’une vocation qui lui permettrait d’allier plaisir et travail. Lui qui est minutieux, posé et facile d’approche, il a trouvé la perle rare en s’inscrivant en Art et technologie des médias au Cégep de Jonquière, où il a pu combiner sport et écriture, une activité qu’il maitrise aisément. Son court passage comme journaliste généraliste au journal Le Quotidien, où il couvrait parfois le sport, lui a confirmé qu’il avait trouvé sa voie. Avant de s’installer à Jonquière, le jeune homme de 24 ans a complété son DEC en sciences humaines et entamé un baccalauréat en enseignement, où il a su développer son professionnalisme et son écoute. Amoureux de sa ville natale, il souhaite retourner y vivre après ses études.

À voir aussi

Taux directeur augmenté à 4.5%

  Certains prêts hypothécaires faits dans les banques à travers le pays sont directement affectés …