Lutter contre le gaspillage alimentaire un champ à la fois

 

Plusieurs organismes du Saguenay-Lac-Saint-Jean luttent actuellement contre le gaspillage alimentaire.  Ils organisent régulièrement des séances de glanage ouvertes à tous afin de récupérer une partie des milliers de livres de denrées alimentaires qui sont laissées chaque année dans les champs du Québec.

Le glanage se pratique dans un champ où la récolte a déjà été effectuée auparavant. L’objectif est de récupérer le maximum de fruits et de légumes oubliés par les cultivateurs.

Il existe deux organisations dans la région qui pratiquent le glanage sur une base régulière. Le premier est Eurêko, qui possède un volet entièrement dédié à cette pratique à Saguenay. Du côté du Lac-Saint-Jean, ce sont Les Butineurs et sa directrice générale, Karine Routhier, qui s’occupent de toutes les demandes dans le secteur depuis maintenant trois ans.

« Chaque année, j’ai des nouveaux producteurs qui se rajoutent. Je suis rendu à plus d’une vingtaine de producteurs maraîchers depuis trois ans, affirme-t-elle. Il y a des producteurs qui ont vraiment besoin d’aide pour aller sortir ce qu’il reste à cause du manque de main-d’œuvre ou par manque de temps. »

Avant de se rendre à l’endroit prévu, l’organisme doit s’armer de plusieurs paires de bras en cherchant activement des bénévoles prêts à relever le défi le temps d’un après-midi.

Le butin final est par la suite divisé en trois parties.

La première est remise aux bénévoles, la seconde au propriétaire de l’endroit et la dernière est envoyée directement à d’autres organismes de la région qui ont pour but de nourrir les personnes dans le besoin.

Une popularité en pleine croissance

S’il y a beaucoup de producteurs qui se rajoutent à la file d’attente des organismes, c’est aussi le cas des bénévoles qui veulent aller prêter main-forte au mouvement. Mme Routhier se réjouit d’observer une telle montée de popularité chez les citoyens et les citoyennes.

Des milliers de livres de denrées alimentaires sont récupérés à chaque séance de glanage par l’organisme Les Butineurs. (Photo : Les Butineurs)

« Ça va vraiment bien pour nous au niveau de la publicité avec Facebook et le bouche-à-oreille. […] J’ai eu au-dessus de 180 personnes depuis qu’on a commencé et ils reviennent plusieurs fois à chaque cueillette. J’ai aussi eu au-dessus de 100 enfants qui sont venus aider », souligne-t-elle.

Si certaines personnes le font surtout pour soutenir la cause, d’autres se présentent dans les champs et les vergers du Saguenay-Lac-Saint-Jean afin de décrocher de leur vie normale, le temps d’un après-midi.

Karine Routhier y voit-là une bonne opportunité pour l’ensemble de la communauté afin de socialiser avec de nouvelles personnes, mais aussi pour ceux qui veulent passer un bon moment entre familles et amis.

À propos de Xavier Savard

Avatar photo
Le monde du sport a toujours fasciné Xavier Savard. Depuis sa tendre enfance, il rêvait de couvrir de grands événements sportifs et de s’entretenir avec les plus talentueux athlètes. Son arrivée dans la grande famille d’Art et technologie des médias a confirmé sa passion pour le journalisme. Cet homme adore suivre l’actualité régionale et internationale. Pour Xavier, la musique est l’un moyen de se détendre.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …