samedi , 26 novembre 2022

Marcher pour souligner les droits de l’enfant

Plusieurs parents ont apporté leur tout-petits dans des traîneaux et luge. (Photo Émilie Palumbi)

 

La grande semaine des tout-petits s’est terminée dimanche avec la première édition d’une marche intergénérationnelle à la Pulperie. L’activité a été préparée dans le but d’éduquer la population à sept différents droits de l’enfant sur les 72 existants.

Selon Audrey Harvey de la direction de la santé publique dans la section service périnatalité enfance, la marche a été organisée car plusieurs parents ne connaissent pas tous les droits des tout-petits.

« Il y a beaucoup de droit qu’on ne sait pas ce que c’est.  Pis effectivement les enfants, ce sont de petits trésors, ce qui fait que c’est important de souligner ça pour eux », renchérit-elle, expliquant qu’ils ont choisi sept droits adaptés à la région.

Les différents droits choisis varient entre le simple droit à l’éducation jusqu’au droit d’avoir de de nourriture et un logis.

Les familles de tout âge ont été invitées à participer à un rallye gratuit de 10h à 12h organisée par la table d’information et de référence à l’enfance et à la famille de Chicoutimi (TIREF). Ceux-ci ont dû marcher le long du parcours de l’activité afin de trouver des affiches où il était écrit des droits de l’enfance. Les jeunes ont alors dû indiquer sur une feuille quelle était la couleur associée au droit.

Selon une mère participante au nom de Vanessa, l’activité est importante afin de valoriser les jeunes. « C’est eux qui vont être nous plus tard, donc c’est important de les mettre de l’avant », ajoute-elle.

Cette activité peut aussi permettre aux parents de rencontrer d’autres familles selon Mme Harvey : « Ça peut aussi briser l’isolement des mamans qui ne sont plus  tout seules à la maison, ou les papas et les enfants. Ils peuvent socialiser tout en s’amusant ».

Au courant de la semaine, la TIREF a organisé plusieurs activités au pavillon Saint-Antoine. La marche intergénérationnelle a permis au même moment de souligner la journée mondiale de l’enfance.

 

À propos de Emilie Palumbi

Avatar photo
Emilie Palumbi est une Châteauguoise de 19 ans passionnée par l’écriture depuis son enfance. Avec son imagination surnaturelle, la jeune fille de l’époque écrivait plusieurs histoires fictives à sa famille. Au fil des années, sa curiosité l’a mené à rédiger et à raconter les quotidiens de son entourage, et la piqûre pour le journalisme est apparue. La science est aussi un autre de ses champs d’intérêt. Elle écoute des séries scientifiques, comme Doctor Who, des films de science-fiction tels que les Star Wars et des vidéos éducatives dans le domaine sur YouTube. D’apparence introvertie, Emilie Palumbi est une femme ouverte à tous et ne craint pas à partager sa belle personnalité lorsqu’elle est en bonne compagnie. Après ses études, Emilie aimerait travailler au journal Le Soleil de Châteauguay et espère vivre en campagne entourée d’une partie de la magnifique flore du Québec.

À voir aussi

Violences faites aux femmes : des étudiants se mobilisent

 À la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des …