samedi , 26 novembre 2022

Mobilisation pour le manque de logement

Cinq supporteurs du mouvement ont été invités à venir déballer les objets afin de les faire découvrir au reste du groupe. (Photo: Xavier Savard)Cinq supporteurs du mouvement ont été invités à venir déballer les objets afin de les faire découvrir au reste du groupe. (Photo: Xavier Savard)

La crise du logement se fait sentir de plus en plus dans la région et certains organismes communautaires font tout leur possible afin de changer les choses. À l’aide d’un char allégorique, le Front d’Action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) accompagné de Loge m’entraide se sont présentés lundi, en début d’après-midi, devant les bureaux de la députée de la CAQ dans Chicoutimi, Andrée Laforest, afin de présenter cinq objets qui représentent la situation actuelle.

Plus d’une vingtaine de manifestants étaient présents afin de soutenir le mouvement. Parmi eux, des militants et supporteurs de Loge m’entraide, mais aussi les représentants et les représentantes du Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec à Saguenay.

Les cinq objets présentés durant l’évènement représentaient tous un aspect différent du problème. Le premier représentait un panneau à louer du Saguenay-Lac-Saint-Jean suivi du mot « complet » pour illustrer le faible taux d’inoccupation actuel à Saguenay qui est de 1,7% selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

La longue attente des citoyens pour la construction de nouveaux logements sociaux a été mise en scène grâce à une bobine de fil vide pour démontrer à quel point ils sont à bout. Ce point inquiète beaucoup la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté

« C’est de pire en pire. Les logements considérés comme abordables qu’on pouvait trouver il y a quelques mois disparaissent à vue d’œil. […] Il faut de nouveaux investissements gouvernementaux dans le logement social. »

Les chanceux pas si chanceux

 Avoir trouvé un logement ne veut pas dire que le locataire est tiré d’affaire pour autant selon Céline Magontier, organisatrice communautaire pour le FRAPRU

« C’est triste aujourd’hui de voir des familles coupées dans la nourriture et dans plein d’autres affaires à cause du coût des logements. Quand ce n’est pas un problème de prix, c’est un problème d’insalubrité », souligne-t-elle

Un bout de mur rempli de souris et un autre détruit par la moisissure ont été utilisés pour décrire l’état délétère de certains appartements ou résidences de la région.

Selon Le Quotidien, la députée, Andrée Laforest, s’est présentée devant les manifestants vers la fin de l’évènement. Elle a profité de cette occasion pour écouter les revendications des différents groupes présents au rassemblement tout en prenant le temps de vanter les différents investissements qui seront réalisés dans les prochaines années.

Chicoutimi a été le premier récepteur de char qui se promènera un peu partout au sein des régions de la province actuellement touchées par ces problèmes de logements. D’autres objets se rajouteront à la liste des cinq déjà installés dans l’embarquement.

 

 

À propos de Xavier Savard

Avatar photo
Le monde du sport a toujours fasciné Xavier Savard. Depuis sa tendre enfance, il rêvait de couvrir de grands événements sportifs et de s’entretenir avec les plus talentueux athlètes. Son arrivée dans la grande famille d’Art et technologie des médias a confirmé sa passion pour le journalisme. Cet homme adore suivre l’actualité régionale et internationale. Pour Xavier, la musique est l’un moyen de se détendre.

À voir aussi

Violences faites aux femmes : des étudiants se mobilisent

 À la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des …