Des séances d’information sur les petites créances fort populaires

248
0
Partagez :
d'information qui portait sur les petites créances. Me Marie-Claude Leblanc et Me Jean-François Poirier ne peuvent pas prodiguer de conseils ni de faire de cas par cas, mais ils peuvent donner la marche à suivre générale d’un procès. (Crédit photo : Louis-Éric Masse)

Plus d’une vingtaine de citoyens se sont déplacés pour en apprendre davantage sur la justice mardi à la Bibliothèque de Chicoutimi. Un beau succès pour cette séance d’information qui portait sur les petites créances.

Organisée par le Centre de justice de proximité (CJP) de Jonquière en collaboration avec la Cour du Québec, la conférence visait à informer le plus de citoyens en même temps. Bien que le CJP prend des rendez-vous individuels, l’organisation préfère ce genre d’événement pour atteindre le plus de citoyens possible.

Une avocate, Me Marie-Claude Leblanc, et un juge, Me Jean-François Poirier étaient présents pour expliquer divers éléments sur les petites créances.

Bien que ce ne soit pas l’endroit pour demander des conseils juridiques personnels, la plupart des gens présents dans la salle y étaient parce qu’ils ont des démarches juridiques en cours. Par conséquent, la période de questions a été plus longue que la conférence elle-même.

Me Poirier a donné beaucoup de trucs afin d’outiller le plus possible les citoyens. « Ce n’est pas grave d’être nerveux à la cour. C’est plus l’inverse qui chatouille le juge », a-t-il lancé pour rassurer la foule.

Un événement toujours aussi populaire

Ce genre de soirée est tenue environ trois fois par année dans la région. Depuis cinq ans, le CJP est agréablement surpris de voir que l’engouement est toujours vivant au sein de la population.

« C’est sûr que les gens se sentent plus préparés pour l’audience. Ils ont plus confiance en eux parce qu’ils ont plus d’information. Souvent, les gens nous rappellent pour dire que ça s’est super bien passé et qu’ils étaient bien préparés », se réjouit Me Leblanc.

Malgré que les séances d’information se succèdent, la population est toujours au rendez-vous. Toujours selon Me Leblanc, il y aura toujours une demande pour ce genre d’événement puisque les petites créances sont très populaires à travers le Québec.

Me Poirier a quant à lui tenu à souligner l’importance de ce genre de séances ainsi que l’importance des petites créances. « Si vous êtes ici, vous avez choisi le bon endroit pour régler vos litiges, dit-il. Au criminel, ce sont des gens qui ont choisi la mauvaise façon, à coup de menaces et claques sur la gueule ».

La rencontre du 26 septembre était la dernière avant le printemps prochain. Le Centre de justice de proximité espère retrouver sensiblement le même nombre de participants à ce moment.

Partagez :
Avatar photo