Une première exposition solo pour Jean-Philippe Cayouette

277
0
Partagez :

Jean-Philippe Cayouette devant l’une de ses œuvres au Centre National d’Exposition.

Le street artist originaire de Chicoutimi Jean-Philippe Cayouette lançait hier sa première exposition solo au Centre National d’Exposition du Mont-Jacob. Intitulé « De la rue 2.0», l’exposition est composée de plusieurs œuvres peintes sur toiles, papiers, ou encore sur les murs.

 

Graffitis, arts abstrait, on peut y trouver aussi des objets peinturés encadrés ou encore des panneaux de circulation maintenant remplis de graffitis. « Je pense que c’est la plupart du temps une thérapie mes peintures, ça me fait comme ventiler, je n’ai pas tout le temps une idée précise […] mais quand je peins des trucs pour moi, souvent je ne sais même pas vraiment où je m’en vais », mentionne Jean-Philippe Cayouette à propos de son inspiration pour ses œuvres. Le nom de cette exposition fait référence à une autre exposition qui s’était tenue entre les murs du Centre National d’Exposition en 2019 et qui mettait de l’avant le travail de plusieurs graffiteurs et dont Jean-Philippe en était le commissaire.

 

Tenir cette exposition au Centre National d’Exposition était aussi important pour le CNE que pour Jean-Philippe, compte tenu du fait qu’il est originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean et aussi que le CNE lui avait offert de participer à des concours lorsqu’il était à ses débuts dans le monde du graffiti. « Jean-Philippe avait été commissaire d’une exposition de graffe, donc de faire ce retour après la pandémie, après une période difficile que tout le monde a vécu, donc c’était comme d’offrir, d’ouvrir notre espace de travail à Jean-Philippe pour lui permettre de vivre sa première exposition solo », explique Manon Guérin, directrice générale et directrice artistique du Centre National d’Exposition.

L’exposition sera présentée jusqu’au 16 novembre.

Partagez :