Larry Tremblay devant les étudiants du Cégep de Jonquière

194
0
Partagez :

Larry Tremblay a répondu pendant une heure aux questions du professeur de français Gabriel Marcoux-Chabot. (Photo : Enzo Trouillet) 

Grandement intéressé par les préoccupations de la jeunesse, Larry Tremblay a échangé hier avec une centaine d’étudiants venus l’entendre au Cégep de Jonquière. 

 Au cours d’une conversation aux sujets divers, Larry Tremblay a pu présenter sa vision du monde au public, attentif à ses paroles. Que ce soit son attachement au Saguenay, le rôle d’un écrivain ou les messages cachés dans ses ouvrages, plusieurs thèmes sont passés sur la table. 

 Une plongée dans l’univers de Larry Tremblay 

 La centaine d’étudiants présente dans la salle a pu rentrer profondément dans les pensées de l’auteur de L’Orangeraie. Il a pu expliquer son point de vue sur la religion ou encore les guerres, des sujets sensibles qui lui tiennent à cœur. « Pour moi, les mauvaises choses commises par des humains sont souvent dues à l’enfance », théorise Larry Tremblay.  

 Un écrivain au plus près des jeunes 

Habituellement en contact avec un public mature, l’auteur s’est récemment reconverti dans la littérature jeunesse. C’est d’ailleurs pour faire la promotion de son nouvel ouvrage, Marco Bleu, qu’il s’est présenté devant le public.  « J’adore parler de littérature, pour moi c’est un cadeau. Je viens du théâtre, donc j’aime sortir de ma hutte et rencontrer les gens », avoue-t-il. Auprès des étudiants du Cégep de Jonquière, il a pu également discuter des sujets importants pour la nouvelle génération. « C’est un échange mutuel. Ça me permet aussi de mieux comprendre ce qu’il se passe dans la tête des jeunes. Je trouve ces conférences formidables, cela me permet d’élaborer ma pensée », se réjouit l’auteur.  

 Une expérience enrichissante pour les étudiants 

Larry Tremblay avait réservé une surprise à ceux présents : un tirage au sort pour gagner son nouveau livre pas encore paru. Parmi les participants, Félix Tremblay, 18 ans. « J’ai trouvé ça très intéressant. J’ai aimé sa vision du monde, il semble réellement intéressé par les problèmes de la jeunesse, comme l’écologie ou la lutte LGBT », a commenté l’étudiant. Pour l’auteur, c’est simplement une manière d’être. « Je ne vieillis pas dans ma tête ! », rigole-t-il.  

Le Chicoutimien de naissance est présent au Salon du livre du jeudi 28 septembre jusqu’au dimanche 1er octobre 2023. 

Partagez :