Blessée, la cycliste Noémie Gaudreault se tourne vers le ski de fond

304
0
Partagez :

Noémie Gaudreault a débuté le vélo à l’âge de huit ans (Photo :Pixabay)

De ses résultats académiques à ses succès en cyclisme, Noémie Gaudreault a constamment su tirer son épingle du jeu, peu importe ce qu’elle entreprenait. Athlète accomplie, elle a décidé de se réorienter vers le ski de fond à la suite d’une blessure au genou.

La native d’Alma a toujours été très sportive depuis son jeune âge. À l’âge de 13 ans, elle a fait ses premiers pas vers le vélo grâce à ses amies. Dès cet instant, le monde du cyclisme l’a attirée. « J’ai vraiment eu la piqûre pour ce sport-là et j’ai vraiment voulu être meilleure dans ce sport. »

Une autre corde à son arc

Le cyclisme a toujours été son activité de prédilection, mais ce n’est pas le seul sport qu’elle pratique. « Je fais aussi beaucoup de ski de fond pour m’entrainer et j’ai même participé à quelques compétitions régionales à travers les années. Cette année, j’ai intégré l’équipe de ski de fond de l’Université Laval à Québec. »

Godefroy Bilodeau, l’entraîneur-chef du club de ski de fond du Rouge et Or de l’Université Laval, voit déjà la volonté de Noémie à performer. « Elle semble une personne déterminée qui n’est pas là en touriste. »

Elle a subi une blessure au genou qui l’a affectée pendant plusieurs mois en 2023, ce qui l’a tenue à l’écart de la compétition en cyclisme. Cependant, cette blessure lui a permis de prendre un autre chemin pour la saison hivernale, un défi qu’elle a hâte de relever. « Cet été, sa été un peu plus difficile pour moi le vélo. Donc cet hiver, je me donne la chance d’essayer d’atteindre un plus haut niveau en ski de fond et de voir ce que ça peut m’apporter. »

La compétition dans le sang

Avec son grand esprit de compétition lors de sa jeunesse, elle a décidé de se tourner vers le monde du cyclisme en allant un peu plus loin en s’inscrivant au Club cycliste Proco d’Alma pour débuter sa carrière sur le circuit de la Coupe du Québec. Elle a par la suite rejoint les rangs des Dynamiks de Contrecœur où elle a évolué pendant deux ans. Avec ses succès impressionnants sous le maillot des Dynamiks, elle a eu la chance de participer à des courses au Canada et aux États-Unis où elle a obtenu de très bons résultats. Celle-ci a même participé à un camp d’entrainement d’un mois en Europe où elle a concouru à une coupe de France.

Un plan B déjà déterminé

Le sport a toujours eu une place importante dans la vie de Noémie, mais les études aussi. Pour elle il était primordial d’être autant performante à l’école que sur un vélo. Elle a fait ses études collégiales au Collège d’Alma en sciences de la nature en trois ans afin de pouvoir compétitionner en même temps. Elle poursuit présentement ses études à l’Université Laval à Québec en sciences biomédicales. Par la suite, elle envisage une maitrise et elle aimerait après sa carrière sportive travailler dans la science. « J’aimerais travailler en recherche scientifique de laboratoires. »

Partagez :