Jean-Michel Malouf : l’homme qui fait vivre la musique

296
0
Partagez :

Jean-Michel Malouf au dévoilement de la programmation de l’orchestre 2023-2024(Photo : Olivier Bonjour)

 

De son amour profond pour la musique à son souci de l’intonation parfaite, le chef d’orchestre et directeur artistique Jean-Michel Malouf est une sommité musicale au Québec. Sa douceur et son approche respectueuse font de lui un chef d’orchestre humain, passionné et attentionné.

 

À l’été 2023, Jean-Michel a obtenu le poste de directeur artistique pour l’Orchestre symphonique de Sherbrooke. Il sera en poste comme directeur pour l’orchestre de Saguenay et celui de Sherbrooke jusqu’à la fin de 2025. Par la suite, il quittera l’organisation de Saguenay après neuf ans pour celle de Sherbrooke. Un nouveau défi qu’il est prêt à relever.

L’élément déclencheur

L’instant où la musique l’a vraiment agrippée est lorsqu’il a mis les pieds sur une scène pour la première fois. « Ce qui m’a accroché, ce sont mes premières expériences de concert en 2e et 3e année du primaire se rappelle M.Malouf. J’étais sur scène avec tout le monde et tout le public qui était présent nous applaudissait. C’est tellement galvanisant en tout temps comme moment. Être sur scène, c’est un feeling qui est unique… quand on tombe dedans, ça devient comme une drogue. »

 

Le trombone l’a finalement trouvé pour de bon alors qu’il a décidé d’en faire son instrument de prédilection, ce qui l’a conduit jusqu’au Conservatoire de musique de Montréal de 1994 à 2002. Après huit ans d’école en trombone, la direction d’orchestre a commencé à l’intéresser de plus en plus et les opportunités continuaient de venir. Finalement, la piqûre de chef d’orchestre est restée définitive.

Maestro Jean-Michel Malouf et l’orchestre symphonique du Saguenay Lac-Saint-Jean accompagné(Photo: Olivier Bonjour)

L’intonation à la perfection

Chaque chef d’ensemble a ses forces et pour Jean-Michel une de ses plus grandes est la recherche de l’intonation parfaite. Son attention très précise à cette facette de son rôle ne fait que lui apporter des éloges. Il possède aussi une approche auprès de ses musiciens qui ne passe pas inaperçue, comme explique la violoniste solo de l’orchestre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marie Bégin. « J’ai toujours apprécié sa douceur avec les musiciens, la façon dont il traite les gens et le respect qu’il a envers ses musiciens. »

La musique est un art rempli d’émotion qui permet de transmettre un message tellement puissant. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui peut faire ce qu’il fait, explique Mme Bégin. « Il rend la musique vivante en fait et ça c’est vraiment incroyable, parce que la musique elle est vivante, mais souvent on la joue comme si elle était morte alors que ça doit bouger. »

Partagez :