Un mélange d’humour et de drame dans la pièce Foreman

223
0
Partagez :
Affiche publicitaire de la pièce Foreman. (Photo par Lauriane Boudreau)

La pièce de théâtre Foreman de la compagnie Mon Père Est Mort a su marier humour et drame avec perfection vendredi dernier à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière. « C’est une pièce qui est écrite et présentée avec notre cœur », a exprimé le comédien et l’auteur de la pièce, Charles Fournier.

L’œuvre inspirée de la vie de l’auteur présente l’histoire de Carlos, joué par Charles Fournier. « C’est le parcours d’un petit gars un peu sensible qui fit pas dans le modèle masculin dur. Voulant atteindre cet objectif, voulant devenir un homme, il va finir par rencontrer des embûches ou faire des choses regrettables à d’autres et à lui-même aussi », a expliqué M. Fournier.

Foreman aborde divers thèmes comme la fraternité, la difficulté à s’exprimer et les rapports de force dans un groupe d’hommes.

Une mise en scène de qualité

En parallèle au récit de Carlos, l’œuvre présente un groupe d’amis qui se réunit dans la forêt après un évènement tragique. Leur but est de faire une surprise à Carlos.

Tout au long de la pièce, le texte se penche sur la conception de la masculinité.

Sur scène, les acteurs partagent une complicité crédible. On sent une réelle amitié entre les différents personnages. « Je suis fier d’avoir réussi à rendre ces gars-là aussi attachants, aussi humains. Je suis fier que les gars l’interprètent d’une façon que tu as réellement l’impression d’être-là », a partagé l’auteur.

L’œuvre offre au public une mise en scène dynamique. L’histoire des quatre amis mène le spectacle, mais à certaines reprises, Carlos est seul sous les projecteurs pour raconter son histoire. En plus des interventions du narrateur, plusieurs chorégraphies effectuées par les acteurs captent facilement l’attention des spectateurs.

Une pièce pour les hommes

« Ce qui est important pour moi, c’était que ça rejoigne les hommes de tous âges, mais principalement les hommes du milieu ouvrier d’où je viens », a expliqué l’auteur. Charles Fournier a été témoin de la détresse des hommes de plusieurs façons. Il voulait créer une œuvre qui allait rejoindre la réalité masculine actuelle.

Dans Foreman, le public doit tirer ses propres conclusions. M. Fournier désirait mettre sur scène différentes figures masculines avec lesquelles il a échangé. « Pour écrire cette pièce, j’ai rencontré une quarantaine d’hommes de 11 à 90 ans environ pour leur demander c’était quoi leur définition de la masculinité […] à travers les rencontres que j’ai faites, en m’inspirant aussi de mes amis, j’ai construit ces personnages, cette gang de gars. »

Partagez :
Journaliste Lauriane Boudreau