mercredi , 10 août 2022

Le Théâtre Les Amis de Chiffon se renouvelle

Ribambelle marionnettes – Spécial des Fêtes est le résultat d’un long travail d’équipe. Le spectacle aura lieu dimanche 12 décembre à la salle Murdock. Photo : courtoisie

 

Le Théâtre les Amis de Chiffon (TAC) jouera son nouveau spectacle, Ribambelle marionnettes-Spécial des Fêtes, dimanche 12 décembre à la salle Murdock. Depuis la pandémie, la compagnie revisite sa façon d’écrire ses représentations. « On se renouvelle dans un air dynamique et c’est très plaisant », confie la directrice générale du TAC, Marie-Pierre Fleury.

Des scénettes issues d’univers variés, une ambiance festive, tel est le synopsis que l’on peut faire du tout nouveau spectacle du TAC. « C’est un spectacle familial et multigénérationnel, tout le monde est donc convié à y assister », déclare Marie-Pierre Fleury. Spécialisée dans les arts de la marionnette depuis presque 50 ans, la compagnie régionale accorde aujourd’hui plus d’importance à la créativité et au travail d’équipe dans la préparation de ses spectacles.

Pour Ribambelle marionnettes-Spécial des Fêtes, Marie-Pierre Fleury a fait appel à des concepteurs différents, comme un musicien ou encore un vidéaste. « Chaque concepteur a été responsable d’une courte forme, ce qui a permis d’obtenir une belle variété d’univers. Aussi, le fait de pouvoir intervenir sur l’histoire de quelqu’un d’autre permet de croiser les idées et il y a une très bonne synergie au sein de la compagnie. » Dimanche 12 décembre, l’aboutissement de ce travail d’équipe sera joué par Karine Tremblay, Maxim St-Pierre, Stephan Tremblay et Marie-Pierre Fleury.

Un nouveau site web

Le Théâtre Les Amis de Chiffon n’en est pas à son coup d’essai puisque la compagnie avait commencé à déstructurer sa manière de travailler lors de l’élaboration de son spectacle intitulé Baluchon. « Trois auteurs avaient participé à l’écriture. Aujourd’hui, nous préférons partir de la matière pour arriver à une histoire, plutôt que l’inverse », confie Marie-Pierre Fleury.

En plus de revisiter sa façon de travailler, le TAC a mis en ligne son nouveau site internet la semaine dernière. « On avait besoin de se renouveler, ça nous donne un coup de jeunesse avant le 50e  anniversaire de la compagnie », livre la directrice générale y. Réalisé avec la Web Shop, le site est accessible depuis un peu plus d’une semaine, mais en raison de l’approche des fêtes de fin d’année, son lancement officiel devrait avoir lieu en janvier 2022.

À propos de Martin Patry

À dix-neuf ans, Martin Patry vient tout juste de quitter sa Normandie natale pour venir étudier le journalisme au Cégep de Jonquière. Passionné par la musique et le soccer, le jeune français rêve de devenir journaliste culturel, et ce, depuis le lycée. C’est en 2019 que le jeune musicien part à Vichy pour effectuer un diplôme universitaire de technologie en information et communication option journalisme. Cette formation n’aura fait que confirmer sa volonté de devenir journaliste et lui aura permis d’effectuer plusieurs stages en presse quotidienne régionale (La Presse de la Manche) ainsi qu’en radio (Radio Sensations). Malgré son mètre quatre-vingt-dix, Martin est un garçon assez discret, mais qui n’hésite pas à prendre des initiatives pour atteindre ses objectifs. Dynamique et autonome, il compte bien profiter de cette expérience à l’étranger pour rencontrer de nouvelles personnes ainsi que découvrir une culture qui lui est pour l’instant inconnue.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …