Nicolas Côté : inarrêtable

2780
0
Partagez :
Nicolas Côté à la pratique de son équipe, les Lynx de PWD 13 D1 relève.

Pour Nicolas Côté, rien n’est impossible. L’homme de 32 ans a été victime d’un accident qui l’a laissé paralysé du bas du corps mais il continue tout de même à pratiquer ce qu’il aime le plus, le hockey, en entrainant une équipe de jeunes qui, eux, n’ont pas de handicap.  

Nicolas participe à toutes les pratiques sur glace. Il embarque sur sa luge lors des entrainements avec l’entraineur-chef Maxime St-Jean. Lorsqu’il est temps de faire des démonstrations, Nicolas trouve toujours un moyen de le faire à sa façon pour que les jeunes comprennent bien. « Il se débrouille super bien, mais on ne se cachera pas que lors des démonstrations, c’est sûr qu’il est plus limité. Cependant, il est tout de même capable de faire des correctifs sans problème autrement, avec le tableau par exemple », mentionne l’entraineur-chef de l’équipe.  

En quatre ans comme entraineur au Pavillon Wilbrod-Dufour (PWD). Nicolas n’a presque reçu aucun commentaire dégradant, bien au contraire. « Je crois que les jeunes trouvent que je suis une source de motivation. C’est sûr qu’il y a beaucoup de questions, mais j’ai quand même un bon parcours sportif, en leur expliquant ça et en me voyant aller sur la glace, ça leur enlevait quelques questions et ça les motivaient », apporte Nicolas Côté. En plus du hockey, Nicolas pratique le tennis. Il le pratique avec des amis à l’occasion, qui sont eux aussi sans handicap.  

Avant de commencer à entrainer une équipe, Nicolas était lui-même joueur. Il a gardé les buts dans le hockey mineur avant son accident et dans les équipes québécoise et canadienne de parahockey. « À l’époque, je n’avais pas eu mon accident encore, j’entrainais des gardiens au niveau midget BB et j’avais vraiment aimé ça. Pendant ce temps-là je continuais à jouer dans le junior. Par la suite je suis parti travailler sur la route et c’est à ce moment que j’ai eu mon accident », raconte l’entraineur des Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma, Nicolas Côté. L’accident s’est déroulé au travail. Nicolas a dû monter en hauteur et il a malheureusement chuté.  

 Là où tout a commencé 

Lorsque l’école secondaire almatoise a approché Nicolas, il avait déjà été victime de son accident. « En 2019 je me suis fait approcher par Pascal Néron qui était technicien en loisirs au PWD. J’ai dit que j’allais réfléchir à sa proposition. En décembre 2019 il m’a recontacté et c’est là que j’ai décidé de commencer à coacher là-bas », apporte l’entraineur adjoint de l’équipe M13 D1 relève. Au départ, il avait été engagé comme entraineur des gardiens, et c’est par la suite qu’il est devenu l’adjoint de l’équipe.  

Partagez :
Avatar photo