Cannabis | Des étudiants font une campagne de sensibilisation

Les étudiants de deuxième année en Technique de travail social du Cégep de Jonquière ont profité de la journée officielle de la légalisation du cannabis, mercredi, pour lancer une campagne de sensibilisation chez les étudiants.

Ils veulent faire prendre conscience aux jeunes de l’importance d’adopter des comportements responsables à propos de la consommation de cette substance. Dès le début de la journée, des étudiants ont distribué des «joints» de papier contenant des messages. Notamment on pouvait y lire: «Sur la liste des présences en classe, ton joint n’y figure pas».

En avant-midi, ils ont distribué tout près de 1000 rouleaux de papier. Pour la deuxième vague, prévue sur l’heure du dîner, les organisateurs ont dû en réimprimer environ 500  pour pouvoir continuer de transmettre leur message.

Les étudiants qui ont contribué à la campagne de sensibilisation sur les responsabilités de l’étudiant face au cannabis.

Une des étudiantes qui a collaboré au projet, Noémie Tremblay, pense que la campagne aura des avantages. «Je crois que ça ne peut apporter que du positif, puisqu’il ne s’agit pas d’une campagne moralisatrice, mais bien de responsabiliser l’étudiant sur l’utilisation du cannabis», a-t-elle expliqué.

Il s’agit d’une initiative tenue en collaboration avec le Service psychosocial dans le cadre du cours Intervention collective. D’autres activités sont à prévoir dans les prochaines semaines.

 

À propos de Amélyse Morel

Native de Val-d’Or, en Abitibi, Amélyse Morel est une personne qui adore les défis. Après plusieurs rencontres enrichissantes dans le monde médiatique, elle s’inscrit en Art et technologie des médias en journalisme. Passionnée par les sports depuis son tout jeune âge, ceinture noire en karaté, elle tente de percer le monde du journaliste sportif. Depuis 2012, Amélyse s’est découvert une grande passion pour la photographie d’événements. C’est à compter de ce moment qu’elle prend des contrats photo principalement des athlètes. Plus tard, elle se voit responsable du contenu médiatique pour une équipe sportive ou encore démarrer un projet auquel elle songe depuis un bon moment. Son plus grand rêve serait probablement de faire le tour de tous les arénas de la Ligue nationale de hockey.

À voir aussi

Franc succès pour l’ouverture de la pêche aux poissons de fond

C’est officiel, la saison de pêche aux poissons de fond peut enfin débuter ! Tant …