Borée : une organisation présente dans tous les milieux

314
0
Partagez :

Le développement durable vise la croissance d’un projet en tenant compte du secteur économique, environnemental et social (Photo: Pixabay)

Les acteurs de différents milieux du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui souhaitent instaurer un projet en alimentation peuvent compter sur Borée. Cet organisme régional permet une liaison rapide et simple entre des ressources communautaires, économiques et politiques, afin de contribuer à la réussite d’une initiative.

Selon la coordonnatrice et éco-conseillère de Borée, Sophie Lapointe, l’organisme était beaucoup plus philosophique au départ, avant de prendre la forme qu’il a présentement. Borée est maintenant un acteur concret qui aide à l’aboutissement de projets alimentaires.

D’ailleurs, au début, des recherches ont été effectuées par le regroupement précurseur de Borée, soit avec ses propres données récoltées, mais aussi avec celles trouvées par la santé publique ou le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Ces données sont présentement étudiées afin de dresser un portrait de la région quant aux secteurs de l’alimentation à peaufiner.

Une vision de développement durable

Sophie Lapointe souligne que la vision de Borée, le développement durable, est souvent mal comprise ou méconnue. La dame qui travaille depuis un an pour l’organisme basé à Alma explique le concept comme un diagramme de Venn. « Je suis quelqu’un de très visuelle dans la vie. Prenons trois cercles, un économique, le deuxième social et l’autre environnemental. Notre but, c’est le développement qui est dans le petit espace au milieu et on veut que cet espace-là grandisse le plus possible ».

La diplômée de l’UQAC en éco-conseil donne comme exemple les sables bitumineux dans l’ouest du Canada. Cesser toute exploitation directement aiderait le cercle environnemental, mais ne se soucierait pas de l’économie.

(De gauche à droite) Sophie Lapointe (Borée), Annie Perron (LUM Design) et Alix Ruhlman. Les trois dames impliquées dans la région étaient présentes lors du dévoilement de LUM Design au Café Cambio. (Photo: Félix Gallant)

Un partenariat de plusieurs organismes régionaux

Le Grand dialogue régional sur la transition du Saguenay-Lac-Saint-Jean est l’un des nombreux partenaires de Borée. L’organisme s’est quant à lui orienté sur le rêve citoyen d’alimentation en 2040. Pour ce faire, le Grand dialogue a consulté tout près de 2000 Saguenéens et Saguenéennes grâce à une lettre à la poste.

Dame impliquée dans le milieu environnemental, Alix Ruhlmann, était présente le 23 février au Café Cambio pour le dévoilement d’une exposition de LUM Design en partenariat avec Borée. Celle-ci a expliqué qu’avec les réponses recueillies, le Grand dialogue a réalisé une sorte d’histoire narrative autour de cela. Toujours au même évènement, l’organisme a invité les gens présents à voter pour leur médium favori pour la présentation de celle-ci.

Partagez :
Avatar photo