Cannabis | Saguenay accueillera une succursale en janvier

214
0
Partagez :

Le 17 octobre marque la date où la consommation et la vente de cannabis à des fins récréatives deviennent légales au Canada.

Une succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ouvrira ses portes à Saguenay en janvier, fort probablement dans l’arrondissement de Chicoutimi.

Le Canada est devenu mercredi le premier pays du G7 à légaliser le cannabis et les consommateurs québécois ont fait la queue avant l’ouverture des 12 premiers points de vente de la SCDQ annoncés lors de la première vague de dévoilement.
Pour les gens de la région, il faudra attendre le début de l’année 2019 pour faire l’achat de cannabis en magasin. «On travaille avec les élus municipaux pour trouver un local à un prix raisonnable et qui entre dans le cadre règlementaire», explique le porte-parole de la SQDC Mathieu Gaudrault. Cependant, l’emplacement du premier point de vente au Saguenay-Lac-Saint-Jean ne peut être confirmé avant la signature du bail.
Endroit délimités
«Nous avons fait nos devoir, nous avons délimité les endroits où ils pourront ouvrir [une succursale de la SQDC], donc tous les centres-villes», assure de son côté la mairesse de Saguenay, Josée Néron. Elle ajoute aussi que la SQDC avait déjà fait des démarches pour ouvrir un local sur la rue Racine dans le centre-ville de Chicoutimi, mais que les intervenants approchés n’ont pas été intéressés. «Il y a des gens qui ont montré de l’intérêt depuis et on leur a transmis l’information», ajoute-t-elle.
Pour l’instant, les consommateurs d’ici doivent se tourner vers la commande en ligne pour faire l’achat de marijuana. Le cannabis se détaille sous forme d’herbe séchée, moulue, de joints pré-roulés, d’huile, de vaporisateur ou encore de pilules. Les différents types de cannabis sont ensuite classés selon leur intensité (faible, moyen ou fort) et selon l’espèce (indica, sativa, hybride et mélange). Pour aider les consommateurs qui ne peuvent se déplacer en magasin, le site offre un guide d’achat qui permet de mieux comprendre les produits. On y retrouve aussi l’ensemble des recommandations et des restrictions.

 

Partagez :