Accueil / Actualités / 10 500 $ pour la Fondation Asselin

10 500 $ pour la Fondation Asselin

Plus de 10 500 $ ont été remis à la Fondation Asselin grâce au brunch-bénéfice annuel, tenu dimanche au Cégep de Jonquière. Les quelques centaines de personnes présentes ont pu assister à une conférence offerte par l’ex-député Alexandre Cloutier qui a livré un témoignage sur les difficultés rencontrées à l’école par sa jeune fille atteinte d’un trouble de langage.

Depuis 50 ans, la Fondation Asselin se donne le défi d’encourager l’éducation en offrant diverses bourses ou subventions aux étudiants et aux programmes du Cégep de Jonquière. Jusqu’à maintenant, la fondation a remis plus 10 M$ au Cégep dont 1.1 M$ en bourses remises aux étudiants.

Le brunch-bénéfice a été couronné par la conférence de l’ex-député du Lac-Saint-Jean et vice-président de l’UQAC, Alexandre Cloutier, qui s’est ouvert le cœur en faisant part de son histoire avec sa jeune fille atteinte de troubles de langage. À travers deux trois blagues et anecdotes de vie, Alexandre Cloutier a pris le temps d’expliquer la nécessité d’avoir des ressources pédagogiques dans les écoles pour soutenir les jeunes dans leur cheminement scolaire. «L’éducation, c’est fondamental. Avec ma conférence, j’ai voulu montrer les enjeux, mais aussi partager ma propre histoire pour démontrer pourquoi on soutient une cause», affirme M. Cloutier.

Parmi les personnes invitées, le député du Parti québécois, Sylvain Gaudreault, et la mairesse de Saguenay, Josée Néron, étaient de la partie pour démontrer leur support envers la fondation ainsi que prendre un moment pour discuter avec les personnes présentes.  «Cette fondation est au cœur de l’avenir du Cégep, elle soutient l’aide à la réussite», affirme Sylvain Gaudreault.

Pour souligner son 50e anniversaire cette année, la Fondation a lancé une levée de fonds qui vise à ramasser quelque 300 000 $. À ce jour, plus de 50 % de ce montant a déjà été récolté grâce aux activités-bénéfices et à l’aide des différents collaborateurs associés.

À propos de Fany Michaud

Originaire de Lévis, Fany est une jeune fille qui ne recule devant rien. Grande passionnée de la communication et véritable mordue du monde des arts et spectacles, Fany décida à l'âge de 17 ans de quitter le foyer familial pour venir s'installer à Jonquière. Ayant un fort intérêt pour la culture, il n'est pas surprenant de la retrouver au musée ou au théâtre régulièrement. Malgré son petit penchant pour la culture, elle s'intéresse tout de même à tout ce qui touche le monde journalistique que ce soit de l'actualité, de l'histoire ou de la politique. Avec un bagage rempli d'expérience, sa sociabilité et sa forte personnalité, elle n'hésite pas à s'ouvrir sur le monde pour en apprendre un peu plus de jours en jours. Dotée d'une grande curiosité, Fany est prête à relever n'importe quels défis pouvant la faire grandir dans sa future carrière. Que ce soit pour être chroniqueuse culturelle ou critique, Fany ne ferme pas les portes aux occasions qui se présentent à elle.

À voir aussi

La Pige à Tours | Devenir journaliste, un rêve complexe en France

Les aspirants journalistes qui œuvrent dans la belle province accèdent aux programmes d’éducation avec une …