dimanche , 16 décembre 2018
Accueil / Actualités / Parc Jean-Béliveau de Chicoutimi | L’état des lieux préoccupe les citoyens
Parc Jean-Béliveau de Chicoutimi

L'état des lieux préoccupe les citoyens

Les citoyens de Saguenay se disent préoccupés par l’état des lieux du parc Jean-Béliveau de Chicoutimi, alors que le pavillon situé sur le site, les terrains de soccer ainsi que l’aire de jeux pour enfants sont vétustes.

Ce sont notamment des voisins du parc qui ont participé à cette deuxième assemblée participative, qui s’est tenue mercredi soir, à l’hôtel de ville de Saguenay. Cette assemblée s’inscrit dans le projet de réaménagement du parc Jean-Béliveau.

«Je réside à cinq minutes à pied du parc Jean-Béliveau. J’insiste beaucoup sur la présence de verdure autour du parc», a affirmé un citoyen, Christian Bélanger. «Pour le pavillon, j’ai proposé une aire de jeux pour les adolescents. Il faut vraiment consulter les gens qui utilisent le parc avant de prendre une décision», a affirmé une autre résidante du secteur, Émilie Simard.  D’ailleurs, une adolescente qui fréquente souvent le parc Jean-Béliveau a pu proposer ses idées. «Lorsque nous sommes au parc, nous voulons avoir ce qu’on aime pour que ce soit plus fun d’y aller», a-t-elle fait savoir.

Le pavillon du parc Jean-Béliveau sera inauguré en automne prochain.
Photo : Marc-William Gagné

Le conseiller municipal du secteur #8, Simon-Olivier Côté, s’est réjoui du succès de cette deuxième assemblée. «Il y a plus d’une quarantaine de personnes et il y a également de nouveaux visages. Au total, on parle d’une centaine de personnes mobilisées sur le terrain et aux assemblées», a-t-il souligné.

Il a confirmé qu’un montant de 450 000 $ sera investi, en 2019, pour réaménager le site. La première phase du projet (pavillon) nécessite un investissement d’environ 300 000 $ et sera inaugurée à l’automne prochain.

 

 

À propos de Marc-William Gagné

Marc-William ne s’empêche pas de voir le monde en grand. Ce jeune homme de 19 ans aspire à voyager à travers le monde, voire à devenir un animateur vedette de télévision. Marc-William n’arrête jamais. L’été, il est préposé au Musée de la Petite Maison Blanche. Avec sa vitalité, il ne se rate pas l’occasion de s’attirer la sympathie des touristes. En plus du travail, il aime bien sortir au cinéma voir un bon film de comédie ou flamber son argent dans une séance de magasinage. Après ses études collégiales en journalisme, Marc-William désire continuer son parcours universitaire en communication télévisuelle.

À voir aussi

Anthropocène, l’époque humaine | Un documentaire saisissant

Les spectateurs du documentaire Anthropocène: l’époque humaine ont été saisis par les images époustouflantes des …