samedi , 23 février 2019
Accueil / Sports & loisirs / Noémie Gauthier | Concilier curling et études
Noémie Gauthier

Concilier curling et études

La curleuse Noémie Gauthier est l’exemple parfait d’une athlète qui doit concilier sport, études et déplacements. La Jonquiéroise le fait brillamment, elle a d’ailleurs décroché la quatrième position au championnat junior canadien de curling disputé en Saskatchewan du 19 au 27 janvier.

Pour cette campagne 2018-2019, Noémie Gauthier s’est jointe à une équipe composée exclusivement de filles provenant de Laval. Cette décision a un impact sur la carrière sportive pour cette joueuse de curling âgée de 18 ans. «Je voulais améliorer mon jeu et j’ai tout de suite remarqué le talent de cette équipe, a-t-elle énoncé. J’ai demandé à leur entraîneur si je pouvais rejoindre ce groupe. Il m’a regardée jouer et il a accepté de me prendre dans leur formation.»

Le voyagement n’est pas une embûche importante pour Noémie Gauthier qui contribue aux succès de son club. «J’envoie en vidéo à mon entraîneur ce que je dois améliorer, a-telle expliqué. Je vais à Laval au moins une fois par mois.»

La native d’Arvida fait partie du programme Alliance sportétudes. L’étudiante au Cégep de Sainte-Foy n’a pas eu de difficultés à mélanger le sport et l’école. «Avec Alliance sportétudes, je rencontre la direction avant chaque début de session pour construire mon horaire scolaire en fonction du nombre de mes pratiques. Lorsque je manque de l’école, à cause de mon sport, je prends rendezvous avec mes professeurs pour rattraper le tout.»

Pour une deuxième année consécutive, Noémie Gauthier participe au junior canadien de curling. L’année dernière, à Shawinigan, les représentantes du Québec ont perdu en finale face à la Nouvelle-Écosse. Au début du mois de janvier, l’équipe de Gauthier a remporté le championnat provincial disputé à Chibougamau pour ainsi obtenir leur billet pour Prince Albert en Saskatchewan (endroit où se déroule le tournoi national junior de curling).

«Nous nous étions rencontrés cet été pour nous fixer l’objectif de remporter le championnat canadien. Nous avons fait des tournois à Ottawa dans le but de bien nous préparer au tournoi junior du Canada», raconte-elle.

Cette fois-ci, à Prince Albert, les Québécoises ont terminé au pied du podium en cumulant une fiche de sept victoires et trois revers.

«Je suis fière de la façon dont j’ai joué dans ce tournoi, a-t-elle avoué. Je ne crois pas que j’aurais pu faire plus.»

À propos de Charles Camirand

Charles Camirand est âgé de 19 ans et il provient de Maskinongé, une municipalité de la Mauricie. Il se décrit comme étant un mordu du sport et de la communication. Pendant sa période d'études secondaires au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, le Maskinongeois a vécu des expériences en animation, en arts de la scène et en sport. Il s'investit pleinement dans sa passion pour le journalisme et le sport. À son arrivée au Cégep de Jonquière, il a été chroniqueur pour le média sportif surlebanc.ca et il a participé à quelques captations pour sport en direct, un projet école. Charles a entre autres, développer une chaîne YouTube à propos à propos de l'actualité du soccer, il a collaboré avec Radio-Canada pour la coupe du monde 2018 et il a été journaliste à la station de radio lanaudoise CFNJ 99,1 88,9. Ce natif de Trois-Rivières à la ferme intention de s'implanter dans le domaine des communications dans les médias.

À voir aussi

Gain de 4 à 3 contre le Drakkar | La dernière minute profite aux Sags

Les Saguenéens ont soutiré une victoire en temps régulier au Drakkar de Baie-Comeau par la …